Publicité
Marchés français ouverture 6 h 1 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    39 021,86
    +145,15 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 937,84
    -238,50 (-1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 200,66
    +1 067,76 (+1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 447,29
    +52,25 (+3,75 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Paresthésie : quelles sont les causes de cet engourdissement et comment le faire passer ?

iStock / Yurii Yarema

Du grec "para" et "aesthesia" signifiant respectivement anomalie et sensation, la paresthésie est un trouble du sens du toucher. On parle vulgairement d'"avoir des fourmis". Ce symptôme peut être le révélateur d'un simple trouble de la circulation sanguine comme d'un accident vasculaire.

La paresthésie est un trouble de la sensibilité : elle se manifeste par une sensation de picotement et d'engourdissement, généralement ressentie dans certains membres en particulier, notamment aux extrémités soit les mains, les pieds et les jambes. Ils sont généralement causés par une mauvaise posture prolongée, mais peuvent également être le signe d'une maladie sous-jacente ou un signe précurseur d'AVC.

Il s'agit d'une sensation de fourmillements, d'engourdissement, ou de picotements sur la surface de l'épiderme résultant d'une atteinte du système nerveux central, du système nerveux périphérique ou des récepteurs sensitifs. Pour comprendre le mécanisme des paresthésies, il faut d'abord noter que le message nerveux est constitué au niveau des récepteurs sensitifs avant d'être acheminé, via les fibres nerveuses, au cerveau où il sera décodé et interprété sous forme de sensations. Dans la plupart des cas, les fourmillements sont ressentis au niveau des doigts et des orteils, mais ils peuvent également se produire dans toutes les régions très innervées du corps humain comme le sont les zones génitales et anales.

Il existe deux principaux types de paresthésies dont les origines sont totalement différentes. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite