Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 034,77
    -636,27 (-1,60 %)
     
  • Nasdaq

    16 725,41
    -76,13 (-0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0812
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 329,49
    -2 113,51 (-3,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 461,43
    -41,23 (-2,75 %)
     
  • S&P 500

    5 264,06
    -42,95 (-0,81 %)
     

Parents solos : quand une association aide les familles monoparentales à se loger

Tatiana Syrikova / Pexels

Élever un ou plusieurs enfants seul, c’est un véritable défi pour n’importe quel parent solo. La tâche est d’autant plus ardue lorsque ses revenus sont bas. Trouver un logement digne peut alors relever du parcours du combattant. C’est là qu’intervient Pause toit, une association parisienne qui donne la chance à ces familles monoparentales d’habiter en colocation entre elles, rapporte franceinfo, le 25 avril 2024. C’est dans le XXe arrondissement de la capitale que l’on trouve cet appartement un peu particulier. Il peut accueillir jusqu’à quatre familles. Pour le moment, deux en profitent.

Victor et ses deux enfants côtoient au quotidien Zoé et sa fille. Ils partagent un salon et une cuisine. Toutefois, chaque famille a sa propre partie privative avec, entre autres, un réfrigérateur et une salle de bains. Chaque appartement individuel mesure 35 m2. Coût pour le locataire : 850 euros. Une aubaine pour Victor, papa de 28 ans. «Il faut quand même un peu d'espace pour des enfants. Quand on est seul, un loyer à 1 100 ou 1 300 euros c'est compliqué», confie-t-il à franceinfo. Il peut donc se réjouir de pouvoir bénéficier d’une chambre pour accueillir ses enfants.

De son côté, Zoé avait épluché des centaines d’annonces, sans succès. Elle peut donc profiter des dix-huit mois qu’elle a devant elle pour trouver un logement. En effet, c’est la durée maximum dont elle peut disposer dans cette drôle de colocation. Pour sa part, Victor s’en contente. «On a du temps, on peut se mettre à trouver (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : à quelles baisses de prix s’attendre d’ici l’été 2024 en Ile-de-France ?
Vu sur Leboncoin : le PS met une partie de son siège parisien en location
Immobilier : les prix trop élevés, le cancer qui ronge les Français ?
Propriétaires d’un logement insalubre, ils doivent rembourser 33 000 euros à leurs locataires
Pensez à MaPrimeRénov’ Copropriété pour vos travaux de rénovation énergétique