La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 442,79
    -90,09 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Parcoursup : ce que coûte le dispositif à l’État, selon un collectif d’agents publics

L’heure du verdict approche. À partir de ce jeudi 2 juin à 19h et jusqu’au 14 juillet, les 936.000 lycéens inscrits sur Parcoursup vont recevoir des propositions d’admission de la part des établissements d’enseignement supérieur. Une période particulièrement stressante pour les élèves et leur famille, quand on sait que les bacheliers en filière générale doivent attendre en moyenne quatre jours avant d’avoir une première proposition d’un établissement, d’après les calculs du collectif “Nos services publics”, qui regroupe une centaine d’agents et cadres de la fonction publique.

Dans une note publiée ce mercredi 1er juin, le collectif “Nos services publics” alerte d’ailleurs sur “les coûts massifs” de Parcoursup. D’après les estimations de ces agents et cadres publics, les professeurs de lycée passent près de 2,6 millions d’heures à accompagner et orienter les élèves sur Parcoursup chaque année. Ce qui représente “l’équivalent de 2.000 professeurs à temps plein, dont le travail serait intégralement consacré à la procédure”, écrivent les auteurs de la note. À raison d’une rémunération horaire de 37 euros brut (cotisations patronales incluses) par professeur, le coût total du dispositif s’élèverait donc à 100 millions d’euros par an, d’après “Nos services publics”.

Or malgré cet investissement financier important, les résultats de Parcoursup sont “peu satisfaisants”, selon le collectif d’agents publics. Listes d’attente considérables, désorganisation de l’enseignement en terminale… (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mauvaise nouvelle pour les futurs acheteurs immobiliers, la véritable revalorisation de votre retraite en juillet… Le flash éco du jour
Ce pays européen pourrait vendre le paquet de tabac à 40 euros
Amber Heard condamnée à verser une somme colossale à Johnny Depp pour diffamation
Un cambrioleur retrouvé grâce... au collier du chat qu'il avait volé
Hépatite A : des fraises bio seraient à l'origine de l'augmentation des cas aux États-Unis et au Canada

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles