Marchés français ouverture 5 h 4 min
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    27 473,75
    +91,19 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,0873
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    22 498,57
    -190,33 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    21 737,23
    +299,23 (+1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,70
    +19,69 (+3,81 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     

Le "parcours du combattant" de Cathy Collart Geiger, PDG de Picard

Picard

La dirigeante de Picard, fille de militaire, est l'unique femme PDG de la grande distribution alimentaire française. Elle a réussi à gravir les échelons à marche forcée, d'Auchan à Intermarché, de Lille à Shanghai. Quitte à claquer des portes, et à s'attirer les critiques de syndicats. Rencontre.

Cathy Collart Geiger, PDG de Picard, est la seule dirigeante d’une grande enseigne de commerce alimentaire en France. Ailleurs, les noms de Michel-Edouard Leclerc, Dominique Schelcher ou Alexandre Bompard prennent souvent toute la lumière. Alors, pour réaliser ce qu’elle nomme son “parcours du combattant” dans un milieu souvent machiste, la fille de militaire a dû jouer des coudes. La quinquagénaire sourit : “Il fallait tout vérifier, j’ai dû passer par tous les postes, mes collaborateurs m’ont sur-testée”.

Lire aussiPourquoi Picard investit le marché de la consommation immédiate avec Deliveroo

"Dès 23 ans, j’avais un compte d’exploitation à gérer"

C’est sur le carrelage des hypermarchés que Cathy Collart Geiger a commencé son drôle de parcours du combattant en 1994, comme cheffe de rayon dans le Nord de la France. “Dans mon entourage, personne n’a fait de commerce, raconte-t-elle. Il y avait des mineurs de fond et des agriculteurs.”

Elle voulait être pilote de chasse - dans l’armée, comme son père. Elle déploie finalement ses ailes dans les allées des magasins. Petit à petit, Cathy Collart Geiger gravit les échelons, et devient directrice de l’hypermarché Auchan de Villeneuve-d’Ascq, près de Lille. Avec 700 personnes sous sa direction et 300 millions d’euros de chiffre d’affaires, c’est ici qu’elle découvre la “liberté d’entreprendre”. “Je travaillais six jours sur sept et je rentrais tard, confie-t-elle. Dès 23 ans, j’avais un compte d’exploitation à gérer.”

La "surchauffe" chinoise

La future PDG de Picard se fait repérer en interne, devient directrice marketing, puis fait ses valises et quitte son Nord natal. Direction la Chine. Un grand écart dont elle garde un souvenir étourdissant de “surchauffe” : “Je suis partie avec mon mari et mon fils de 6 ans. Être le moteur de ces changements, c’est une grande responsabilité.” Le premier peine à trouver du travail ; le second découvre de nouveaux camarades de classe. Cathy Collart Geiger, elle aussi, s’adapte.

A la dir[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi