La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 858,24
    -143,05 (-0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Avec « Parastronaute », la conquête spatiale s’ouvre au handicap

DIVERSITé - Les personnes porteuses de handicap physique étaient jusqu’ici exclues des sélections pour devenir astronaute

C’est une première dans l’histoire de la conquête spatiale. L’agence spatiale européenne (ESA), qui s’apprête à décider du financement de ses futurs programmes, va donner la possibilité à des personnes handicapées de devenir astronaute et voler en orbite.

Ce projet inédit, baptisé « parastronaute », sera présenté mercredi aux 22 Etats membres de l’ESA, qui dévoilera également, sitôt son budget adopté, sa nouvelle promotion d’astronautes : entre quatre et six élus parmi près de 23.000 candidats européens, qui succéderont à la promotion de 2009 dont fait partie l’astronaute français, Thomas Pesquet. Les personnes porteuses de handicap physique étaient jusqu’ici exclues des sélections pour devenir astronaute, réputées parmi les plus rudes.

« Le handicap n’est pas une limitation »

« Le projet parastronaute requiert un changement complet de philosophie » sur la notion d’aptitude médicale, un concept d’origine militaire destiné à sélectionner les pilotes de combat, explique à l’AFP Guillaume Weerts, médecin en chef des astronautes au sein de l’ESA. Lors du lancement de sa campagne de recrutement, en février 2021, l’agence avait annoncé ouvrir les portes de l’espace à un ou plusieurs candidats porteurs d’un handicap au niveau des membres inférieurs (en raison d’une amputation o(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Un magnifique sablier de poussière immortalisé par James Webb autour d’une jeune étoile
Mission Artémis : La nouvelle méga-fusée de la Nasa décolle pour la première fois vers la Lune
Un drone spatial de l'armée américaine de retour sur Terre après 908 jours en orbite
Des data centers bientôt dans l’espace ? Une étude européenne est lancée depuis Cannes
Et si votre dessin partait faire un tour dans l’espace ?