Marchés français ouverture 8 h 48 min
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0472
    -0,0025 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 234,94
    -87,12 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,49
    -1,32 (-0,33 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     

Pantouflages en série chez Transdev

ERIC PIERMONT / AFP

Alors que l'ancien Premier ministre Jean Castex a rejoint la RATP, son concurrent Transdev multiplie les recrutements d'anciens membres de cabinets ministériels ou d'exécutifs locaux.

C’est l’une des conséquences inattendues de l’arrivée controversée de Jean Castex à la tête de la RATP. L’ancien Premier ministre va se retrouver en concurrence frontale avec… son ex-conseillère Alice Lefort, qui était chargée des transports à Matignon. Cette dernière a rejoint, au printemps, Transdev, autre poids lourd de la mobilité (75.000 salariés et 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires), détenu par la Caisse des dépôts (à 66%) et le groupe industriel privé allemand Rethmann. Ce transfert intervient dans un contexte d’ouverture à la concurrence des réseaux de bus, tramways et métros en Ile-de-France et des lignes ferroviaires en région. Pour affronter les mastodontes publics que sont la RATP et la SNCF, Transdev multiplie les recrutements d’anciens agents des ministères ou des collectivités locales. Ce qui ne va pas sans poser des problèmes de conflits d’intérêt.

Les "réserves" de la HATVP

La nomination d’Alice Lefort comme directrice de la stratégie et de la transformation a été jugée suffisamment sensible pour que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), chargée de contrôler les pantouflages, rende public son avis de compatibilité. "Elle est passée de justesse. Elle voyait l’ensemble des dossiers, a reçu les opérateurs…", a commenté, en off, un ancien collègue, interrogé par le site Contexte. La HATVP lui a toutefois imposé des "réserves": elle devra s’abstenir de toute démarche auprès des membres des cabinets de l’Elysée, de Matignon et du ministre des Transports, qui étaient en fonction en même temps qu’elle et qui sont toujours en poste. Ainsi qu’auprès de la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer, où elle exerçait jusqu’à l’été 2020. Gageons qu'elle devrait mieux les respecter que Jean Castex, qui dirigera la RATP sans avoir le droit de contacter de ministres!

Alice Lefort a bénéficié de la mansuétude des textes encadrant les pantouflages. La HATVP a, en effet, conservé une certaine tolérance pou[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi