La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 254,43
    -225,17 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 127,11
    +57,68 (+0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    +0,0025 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 427,67
    +3 477,18 (+11,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 009,33
    +40,49 (+4,18 %)
     
  • S&P 500

    4 237,81
    -9,63 (-0,23 %)
     

Panne des numéros d'urgence : Orange "présente ses plus vives excuses"

·1 min de lecture

"J'ai rencontré ce matin @GDarmanin et @cedric_o afin de faire le point sur l'incident affectant les appels vers les nums d'urgence. La situation est maintenant stabilisée. Le Groupe @orange présente ses plus vives excuses à celles et ceux qui ont été touchés ces dernières heures", a écrit le PDG d'Orange, Stéphane Richard, après sa réunion avec les ministres de l'Intérieur et du Numérique Gérald Darmanin et Cédric O. Une panne d'un équipement chargé d'acheminer les appels a entravé massivement l'accès aux numéros d'urgence (15/17/18/112) et aux lignes fixes mercredi entre 16 heures 45, selon Cédric O, et minuit, dans toute la France.

"Les équipes restent pleinement mobilisées"

"Les services fonctionnent et les appels sont acheminés. Le réseau reste sous surveillance avec une vigilance accrue notamment aux heures de pointes des appels compte tenu d'un résidu d'instabilité sur les équipements. Les équipes restent pleinement mobilisées", a encore indiqué Orange lors d'un point de la situation jeudi à 10 heures.

Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement en Tunisie, a appelé jeudi à "tirer toutes les conséquences" de la panne. "J'ai immédiatement demandé qu'une inspection soit diligentée pour connaître l'origine de cette défaillance", a précisé le Premier ministre, déplorant des "dysfonctionnements graves" dont "évidemment il faudra tirer toutes les conséquences".

Plus tôt jeudi matin, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fustigé des "dysfonctionnements graves et ina...


Lire la suite sur Europe1