Marchés français ouverture 4 h 23 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 363,91
    -77,39 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 555,98
    -82,55 (-0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    33 079,72
    -391,63 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    994,77
    -15,84 (-1,57 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Panne des numéros d'urgence : Orange sous audit

·1 min de lecture

Un audit va être lancé sur la qualité du réseau d'Orange après la panne nationale qui a touché les numéros d’urgence cette semaine, annonce vendredi le ministère de l’Intérieur.

Après la panne massive des numéros d'urgence, l'exécutif hausse le ton face à l'opérateur Orange. "Afin (...) de prendre l'ensemble des mesures de nature à éviter qu'une telle situation dramatique ne se reproduise, le gouvernement a décidé de lancer un audit formel de contrôle de la sécurité et de l'intégrité du réseau et des services d'Orange", a indiqué l'Intérieur dans un communiqué. Cet audit sera piloté par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (Anssi), avec notamment le soutien de l'Inspection générale de l'administration. Les conclusions seront remises au gouvernement d'ici deux mois.

Pendant environ sept heures mercredi soir, les numéros 15 (Samu), 17 (police), 18 (pompiers) et 112 (numéro européen unique) ont été inaccessibles ou très difficilement joignables dans l'ensemble de la France, forçant les gens à rappeler de nombreuses fois, ou à utiliser des lignes directes à 10 chiffres mises en place dans l'urgence par les autorités.

"dysfonctionnements graves et inacceptables"

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a fustigé les "dysfonctionnements graves et inacceptables" de cet événement inédit auquel pourraient être liées la mort d'au moins quatre personnes dont un jeune enfant, selon un bilan provisoire. L'opérateur téléphonique Orange a annoncé vendredi le lancement d'une enquête interne, confiée à l'inspection générale du groupe, pour identifier les dysfonctionnements qui ont eu lieu. Les conclusions de cette enquête interne sont attendues sous 7 jours.

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi