La bourse ferme dans 1 h 32 min
  • CAC 40

    6 685,90
    -19,71 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,82
    -13,35 (-0,32 %)
     
  • Dow Jones

    35 544,48
    -64,86 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,1648
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • Gold future

    1 784,00
    -0,90 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    55 856,95
    -1 090,20 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 545,34
    +10,69 (+0,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,71
    -0,71 (-0,85 %)
     
  • DAX

    15 506,36
    -16,56 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 191,30
    -31,80 (-0,44 %)
     
  • Nasdaq

    15 149,57
    +27,89 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 532,61
    -3,58 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3818
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Panne de Facebook: les concurrents ont profité des faiblesses de l'ogre californien

·2 min de lecture

Lundi 4 octobre, les réseaux sociaux et messageries du géant californien Facebook, WhatsApp, Instagram et Messenger ont subi une panne durant sept heures, la plus grande de l'histoire de la société. Ses concurrents, comme Twitter, Signal ou encore Telegram, en ont profité pour récupérer les utilisateurs frustrés.

"Salut littéralement tout le monde." C'est avec cette phrase que Twitter accueillait lundi, sur son réseau social, les utilisateurs de Facebook et autres réseaux ou messageries du mastodonte américain. Pendant sept heures, le géant californien fut en effet introuvable. Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp ont disparu des écrans de leurs milliards d'utilisateurs. La faute à une panne, conséquence selon les informations qui circulent d'un problème de BGP (Border Gateway Control), des changements de configuration dans les serveurs. "S'il s'agit vraiment d'un problème BGP, c'est un gros problème. C'est quelque chose qui ne devrait jamais arriver dans une entreprise aussi sophistiquée avec autant de données", s'inquiète Renee Murphy, analyste principal chez Forrester.

Il s'agit de la pire panne connue par le géant américain, . Comble pour Facebook, c'est sur Twitter que la société de Mark Zuckerberg a dû présenter ses excuses à ses utilisateurs.

"Il est certain que quelque chose doit mal tourner chez Facebook, Inc. lorsque l'entreprise est obligée de se tourner vers son concurrent, Twitter, pour communiquer avec ses utilisateurs", raille Mike Proulx, vice-président et directeur de recherche de Forrester.

Cette interruption a entraîné de lourdes conséquences pour plusieurs entreprises. Au-delà de la perte pour les annonceurs qui partagent des publicités sur les réseaux sociaux de la compagnie, la panne des messageries instantanées a bloqué durant des heures de nombreuses entreprises, notamment les utilisateurs des services WhatsApp Business et Facebook Business. Une aubaine pour ses concurrents, qui n'ont pas tardé à faire savoir que leurs services fonctionnaient parfaitement, ou presque.

Sign[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles