Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 682,39
    +382,54 (+0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,80
    -18,30 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Pandémies : après le Covid-19, l'OMS travaille sur un accord « historique »

Après le Covid-19, l'OMS et son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, planchent sur ce qui pourrait être un accord « historique » concernant les pandémies.  - Credit:FABRICE COFFRINI / AFP
Après le Covid-19, l'OMS et son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, planchent sur ce qui pourrait être un accord « historique » concernant les pandémies. - Credit:FABRICE COFFRINI / AFP

« Nous ne pouvons tout simplement pas continuer comme avant. » Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a donné le ton dès l'ouverture de la 76e Assemblée mondiale de la santé, qui se tient à Genève à partir de ce dimanche 21 mai. Cette réunion, réunissant les délégués des États membres de l'OMS, doit déboucher sur un « accord historique » concernant les pandémies, marquant un changement radical dans le domaine de la santé mondiale après la crise du Covid-19.

Les discussions, qui se tiendront jusqu'au mardi 30 mai, doivent permettre de conclure un accord international permettant que le monde soit mieux armé pour prévenir une prochaine pandémie et y réagir d'une manière plus efficace. Le processus n'en est qu'à ses débuts, mais l'objectif est l'obtention d'un accord pour la prochaine Assemblée mondiale de la santé, en mai 2024.

« L'accord sur la pandémie que les États membres sont en train de négocier doit être un accord historique pour susciter un changement de paradigme dans le domaine de la santé mondiale en reconnaissant que nos destins sont liés », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus. « J'espère que les négociations en cours sur la prévention, l'état de préparation et la riposte face aux pandémies aboutiront à une approche multilatérale solide qui sauvera des vies », a déclaré, de son côté, Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU.

Jose Manuel Ramos-Horta, le président du Timor oriental, a, po [...] Lire la suite