La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    50 933,18
    -1 198,74 (-2,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Avec la pandémie, ruée sur... le mobilier de jardin à la française

·2 min de lecture

Issu d'une tradition artisanale centenaire, le mobilier polyvalent en acier ou aluminium revient à la mode grâce à des marques françaises mondialement connues. Et écoresponsables.

On se rappelle la chanson de Gains-bourg Qui est in, qui est out ? La question ne se pose plus pour le mobilier outdoor. Car le design se met au vert et les frontières entre intérieur et extérieur s'effacent.

Une tendance de fond qui s'est accélérée avec la crise sanitaire et la succession des confinements : le désir d'être dehors est plus fort encore, même en restant chez soi. Et l'envie de se créer un cocon cosy gagne balcons, terrasses et jardins en plus des habitations, celles-ci se tournant vers les espaces à ciel ouvert. « Comme dans la maison, il y a plusieurs “pièces à vivre” : pour le repas, la sieste, la lecture, un bain de soleil , observe Bernard Reybier, PDG de Fermob, le spécialiste des meubles d'extérieur. On y accorde plus de considération, d'où l'envie d'en soigner l'aménagement, alors qu'historiquement, le mobilier a attendu longtemps pour sortir… »

A la fin du XIXe siècle, les limonadiers appréciaient la chaise pliante Simplex, solide, légère, pratique et rapide à ranger : elle leur évitait de payer une taxe sur les terrasses fixes. Un brevet de 1889 dont l'ancêtre de Fermob était dépositaire : à l'origine, c'était un atelier de ferronnerie fondé par une famille de maréchaux-ferrants à Thoissey, dans l'Ain. Là même où est toujours implantée l'une des trois usines Fer-mob, qui a pris son essor grâce au mobilier d'extérieur. Rebaptisée Bistro, la fameuse chaise est encore un best-seller, avec 150 000 exemplaires produits chaque année.

Autre grand succès de Fermob, la collection Luxembourg, qui fut conçue pour le jardin parisien du même nom par les ateliers municipaux de la capitale en 1923. En 2004, la marque a fait redessiner ces sièges de jardin iconiques, désormais en aluminium.

La PME d'environ 300 salariés croit dur comme fer au métal. « Ce n'est pas un matériau “ has been”, insiste Bernard Reybier. Sa composition a beaucoup évolué avec le temps et le process de recyclage est très abouti, de plus en plus vertueux, en particulier dans la consomm[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi