La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 316,08
    -77,67 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    14 075,16
    -98,98 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 413,75
    +642,84 (+1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,27
    -2,33 (-0,23 %)
     
  • S&P 500

    4 249,54
    -5,61 (-0,13 %)
     

Pandémie: entre 7 et 9 millions de morts, dont la moitié non évaluée selon l'OMS

·2 min de lecture

La pandémie a fait au moins 3.432.711 morts dans le monde depuis fin décembre 2019. Mais en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liés au Covid-19, l'OMS estime que le bilan réél de la pandémie est "deux à trois fois plus élevé".

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde. La pandémie a fait au moins 3.432.711 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, vendredi en milieu de journée.

Après les Etats-Unis (589.216), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (446.309), l'Inde (291.331), le Mexique (221.080), et le Royaume-Uni (127.701).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. Ils excluent les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques.

En prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liés au Covid-19, l'OMS estime que le bilan réél de la pandémie est "deux à trois fois plus élevé".

- Plus d'un million de décès en Amérique latine et aux Caraïbes

Plus d'un million de décès dus au Covid-19 ont été officiellement recensés depuis le début de la pandémie en Amérique latine et aux Caraïbes, l'une des rares régions où les chiffres repartent à la hausse, selon un comptage de l'AFP vendredi à 21H05 GMT.

- Un quartier de Bordeaux bientôt vacciné après la découverte d'un variant "préoccupant"

Tous les habitants majeurs d'un quartier de la ville de Bordeaux, dans le sud-ouest de la France, vont pouvoir être rapidement vaccinés, sans conditions, après la découverte d'un "cluster" de quelques dizaines de personnes testées positives à un variant "préoccupant".

"C'est un +Variant of concern+ (VoC), soit préoccupant, comme l'étaient par exemple les variants anglais et indien. Sa souche est anglaise mais avec une mutation. Il est connu, il a aussi été vu en Ile-de-France", la région de Paris, a expliqué Patrick Dehail, conseiller médical et scientifique de l'autorité sanitaire locale.

- Le Canada prolonge la suspension des vols en provenance d'Inde et du Pakistan

Le Canada a annoncé vendredi qu'il prolon[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi