La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 239,49
    -240,11 (-0,70 %)
     
  • Nasdaq

    14 133,06
    +63,63 (+0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 168,46
    +2 131,84 (+6,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 003,94
    +35,10 (+3,62 %)
     
  • S&P 500

    4 237,47
    -9,97 (-0,23 %)
     

La pandémie devrait coûter plus de 8 milliards d'euros au foot européen

·1 min de lecture

Après un arrêt brutal des championnats en 2019-2020, et une saison sans sans spectateur en 2020-2021, le football européen a perdu plus de 8 milliards d'euros.

La crise sanitaire devrait coûter plus de 8 milliards d'euros aux clubs européens de football sur deux saisons, un brutal coup d'arrêt après vingt ans de croissance ininterrompue, selon un rapport de l'UEFA vendredi.

En décrivant un secteur stoppé net dans sa course aux recettes, ce document éclaire du même coup la brève aventure de la Super Ligue, projet de tournoi privé censé être très lucratif, et qui a failli faire imploser le foot européen en avril.

Car les constats de l'UEFA comme des 12 clubs mutins, qui ont provisoirement renoncé à faire sécession, se rejoignent: la pandémie n'a épargné aucun club, les privant "au minimum" de 10% des revenus attendus en 2019/20 et 2020/21.

Sur ces deux saisons, l'instance européenne évalue à 8,7 milliards d'euros le manque à gagner cumulé au sein de ses 55 championnats, dont 7,2 milliards d'euros pour les 711 clubs les plus importants et 1,5 milliard pour les autres.

Intégrant tous les comptes déjà publiés, ainsi que les renégociations de droits TV et une série de paramètres, cette estimation sur 112 pages est de loin la plus précise sur l'impact économique du Covid-19 pour le football professionnel.

Lire aussi

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi