La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 676,97
    -104,51 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0550
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    1 811,80
    +10,30 (+0,57 %)
     
  • BTC-EUR

    16 258,51
    -199,75 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,51
    -2,74 (-0,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,37
    -0,09 (-0,13 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 078,16
    -3,85 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 957,57
    -5,94 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2275
    +0,0037 (+0,30 %)
     

La pandémie du covid a peut-être changé votre personnalité

Parmi les traces laissées par la pandémie dans nos vies, il y a celles qui touchent notre personnalité. Une étude américaine en psychologie montre une modification rapide, vers plus de négativité et de stress, chez les populations de jeunes adultes.

La pandémie liée au coronavirus SARS-CoV-2 n’est pas tout à fait finie. On parle en ce moment de huitième vague, un chiffre qui donne quelque peu le vertige. Entre cette rentrée 2022 et mars 2020, soit seulement deux ans et demi, la pandémie a laissé des traces durables. Si vous êtes plutôt jeune, il est probable qu’elle ait même changé votre personnalité.

C’est ce qui ressort d’une étude menée auprès de 7 109 personnes et publiée le 28 septembre 2022 dans la revue PLOS One. Elle ne concerne que la population américaine, mais la pandémie a ceci de particulier qu’elle a un impact dans le monde entier. Ses résultats ont donc une portée relativement universelle.

L’impact de la pandémie s’est accru en 2021

Les auteurs concluent à un véritable impact de la pandémie sur nos personnalités. Le constat est surprenant : la plupart des travaux en psychologie montraient jusque-là que les catastrophes naturelles n’étaient pas à l’origine d’une modification de tels traits chez nous. Mais, cette résilience à court terme semble être quelque peu chamboulée par la durée du covid.

Jean Castex le 4 février 2021. // Source : Capture d'écran YouTube Gouvernement
Jean Castex le 4 février 2021. // Source : Capture d'écran YouTube Gouvernement

[Lire la suite]