Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 136,89
    +51,54 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Le Panama accueille la 10e conférence mondiale sur la lutte antitabac

Evolution de la prévalence de consommateurs et de consommatrices de tabac dans la population âgée de 15 ans et plus entre 2000 et 2030 (prévisions), par région du monde (Cléa PÉCULIER)
Evolution de la prévalence de consommateurs et de consommatrices de tabac dans la population âgée de 15 ans et plus entre 2000 et 2030 (prévisions), par région du monde (Cléa PÉCULIER)

Le Panama accueille à partir de lundi la 10e conférence mondiale sur la lutte contre le tabac, dans un contexte où les fabricants tentent d'attirer de plus en plus d'utilisateurs, notamment chez les jeunes, avec de nouveaux produits très addictifs.

Des délégués de plus de 180 pays participeront à cette conférence qui va se pencher sur la publicité pour le tabac ou encore les nouveaux produits, tels que les cigarettes électroniques, très à la mode parmi les jeunes.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le tabac tue actuellement plus de huit millions de personnes par an dans le monde, dont 1,3 million de personnes exposées au tabagisme passif.

Les experts estiment que la lutte contre le tabagisme n'est menée avec l'importance qu'elle mérite. "Le tabagisme cause beaucoup de dégâts et reçoit relativement peu d'attention", déplore auprès de l'AFP Ricardo Fabrega, ancien vice-ministre chilien de la Santé.

Le doyen de la faculté de santé de l'université Santo Tomás de Santiago dénonce en outre l'existence "d'une industrie spécialisée dans l'incitation à la consommation à un âge très précoce".

Selon l'OMS, l'industrie du tabac cible les mineurs avec de nouveaux produits très addictifs.

Le nombre d'adultes qui consomment du tabac dans le monde a régulièrement baissé ces dernières années, s'est cependant réjoui en janvier l'organisation basée à Genève.

En 2022, environ un adulte sur cinq dans le monde fumait ou consommait des dérivés du tabac, contre un sur trois vingt ans auparavant, a rappelé l'organisation.

- Lobbyisme -

Mais même si le nombre de fumeurs n'a cessé de diminuer, elle estime que l'objectif d'une baisse de 30% de la consommation entre 2010 et 2025 ne pourra pas être atteint.

Selon Ricardo Fabrega, parmi les mesures nécessaires à une réduction de la consommation de tabac figurent une augmentation des taxes, mais également la restriction et la réglementation de la publicité, la limitation de la consommation dans les espaces publics et les établissements d'enseignement, de santé, de travail ou de sport.

À la veille de la conférence, le secrétariat de la conférence a dit "noter avec inquiétude que certaines parties ont été contactées par des représentants de l'industrie du tabac et d'autres industries pour leur offrir un soutien technique et une aide au voyage, y compris des consultants".

Sur son site web, il souligne le "conflit inhérent et irréconciliable entre les intérêts de l'industrie du tabac et ceux de la politique de santé publique".

La dixième réunion de la convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) était prévue en novembre 2023, mais a été reportée en raison des manifestations qui ont grandement paralysé le Panama pendant plusieurs semaines pour réclamer la fermeture d'une mine de cuivre.

Après la clôture de la réunion, la troisième conférence de suivi du protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac (MOP3) débutera, avec la participation de près de 70 pays.

Ce protocole, en vigueur depuis septembre 2018, fait partie de la convention-cadre et vise à mettre fin à la fabrication illicite et à la contrebande de produits du tabac.

Les deux réunions se tiendront dans un centre de convention situé en bordure du canal de Panama.

fj/sf/dth