La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 688,16
    -24,15 (-0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Paiement sans contact : le plafond passe à 30 euros

Getty
Getty

Le paiement sans contact était jusqu’à présent limité à 20 euros.

Le paiement sans contact connaît un franc succès, depuis son lancement. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Le plafond des paiements va été relevé de 20 à 30 euros, à partir du 1er octobre, ce qui devrait encore augmenter le nombre de paiements en posant simplement sa carte bancaire sur le terminal.

Plus besoin de code, un gain de temps évident, autant de critères qui ont séduit de nombreux consommateurs, à en croire le nombre de paiements sans contact. Selon le Groupement d’intérêt économique bancaire, le nombre de paiements ainsi réalisés a flambé de 110% entre juillet 2016 et juillet 2017.

Peu de risque de fraudes

Si ce mode de paiement ne représente pour l’instant que 10% des règlements par carte, ce qui fait quand même 600 millions de transactions, le relèvement du plafond devrait entraîner une hausse du nombre de paiements sans contact.

Mais pour autant, tous les clients ne sont pas séduits. Certains craignent en effet des risques de fraude. Un risque très limité toutefois à en croire une enquête publiée en juillet par l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement. Le nombre de fraudes avec les paiements sans contact est trois fois moins important que lors de transactions sur Internet, de prélèvements automatiques ou de paiements par chèques.