La bourse est fermée

Paiement : moins de la moitié des acheteurs en ligne informés de l'arrêt du SMS d'authentification...

Secteur bancaire : 5 tendances technologiques incontournables pour les prochaines années

Dès le 14 septembre, une réglementation européenne - qui instaure des nouvelles normes de sécurité pour les paiements en ligne (DSP2) entrera en vigueur... L'objectif : protéger davantage les consommateurs lors de leurs achats sur Internet. Arrêt du SMS et authentification renforcée (mot de passe, biométrie...) seront désormais monnaie courante pour les achats en ligne.

Pour en savoir plus sur la perception et l'état d'esprit des cyberacheteurs face à l'arrivée de ces évolutions, Dalenys, fintech spécialisée dans l'optimisation des encaissements en e-commerce, mobile et magasins, dévoile les résultats d'une étude, réalisée par Enov, cabinet d'études marketing, auprès de 1.005 acheteurs en ligne.

Shopping en ligne : les Français confiants mais vigilants

Globalement, les personnes interrogées se déclarent confiantes à 92% lors de leurs achats en ligne, tout en se montrant vigilantes pour 67% d'entre elles). A noter, la proportion qui se déclare totalement en confiance (25%) lors de leurs achats en ligne baisse lorsque l'âge des personnes sondées augmente, passant ainsi de 32% pour les 18-34 ans à seulement 16% pour les 55 ans et plus.

Pour près de la moitié des cyberacheteurs (48%), tous âges et sexes confondus, les achats en ligne sont de plus en plus sécurisés... Un résultat qui reste à nuancer puisque 45% des répondants déclarent que cela dépend des sites Internet et pour 31% cela dépend également du pays. En effet, 54% des acheteurs en ligne se sentent plus exposés aux risques lors d'achats en ligne sur des sites étrangers...

Cyber fraude : à qui la faute ?

Près d'1 acheteur en ligne sur 5 a déjà été victime d'une fraude en ligne (18%). Et, alors qu'ils sont les plus confiants dans la sécurisation de leurs transactions en ligne, ce sont davantage les jeunes qui se voient touchés par ce phénomène (22%). 70% des victimes de fraudes estiment que les banques ont une ...