La bourse ferme dans 47 min
  • CAC 40

    7 049,60
    +183,82 (+2,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 260,29
    +123,18 (+2,98 %)
     
  • Dow Jones

    35 760,68
    +533,65 (+1,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,1249
    -0,0038 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 782,90
    +3,40 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    46 087,13
    +2 424,86 (+5,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 336,77
    +15,49 (+1,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,13
    +2,64 (+3,80 %)
     
  • DAX

    15 762,86
    +382,07 (+2,48 %)
     
  • FTSE 100

    7 332,06
    +99,78 (+1,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 670,31
    +445,16 (+2,92 %)
     
  • S&P 500

    4 687,76
    +96,09 (+2,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,3234
    -0,0027 (-0,20 %)
     

Paiement fractionné: le député Philippe Chassaing sonne l'alerte

·2 min de lecture

Dans un rapport rendu au gouvernement ce mardi, le député Philippe Chassaing (LREM) met en garde contre la pratique du paiement fractionné, en pleine effervescence.

Un loyer de retard, une factures non-réglée, un impayé de plusieurs mois... La détresse financière commence parfois par des petits détails. Autant de situations qui permettent d'alerter les autorités bancaires et de déclencher, quand il le faut, les procédures prévues par la loi pour éviter le surendettement. Mais le risque peut venir de là où on ne l'attend pas. Des nouvelles pratiques de consommation en ligne, par exemple. Dans un rapport rendu au gouvernement ce mardi 19 octobre, le député Philippe Chassaing (LREM) met en garde contre de nouvelles offres commerciales, comme le paiement fractionné, qui permet aux clients de régler leurs achats en plusieurs fois dans un délai de trois mois sans avoir à payer de frais supplémentaires.

Du moins, pour les bons payeurs... Car certaines applications n'ont pas de scrupule à infliger de lourdes pénalités de retard, en cas de non-paiement. "Des acteurs aux statuts très divers, commercialisent des solutions de financement en tout point similaires à des crédits à la consommation, tout en étant exonérés des obligations liées à lapplication de la réglementation", souligne le rapport remis par le député. "Alors qu’il était généralement cantonné à des achats au montant important (automobile, gros électroménager, ...), le paiement fractionné s’est diffusé à des achats de montant moindre, notamment sur les sites de e-commerce", poursuit-il. Un pratique qui risquerait d'aggraver la situation des ménages les plus fragiles, avertit le député.

Un marché à 20 milliards d'euros

Mais le paiement fractionné présente-t-il un risque avéré? Le rapport reconnaît ne pas disposer "de données exhaustives sur ce point", il rappelle cependant que ces paiements différés ont déjà atteint un volume de 20 milliards d'euros en 2020 sur le marché français. Le principe du "Buy Now, Pay Later" (BNPL), apparu il y a une dizaine d'années, a vu son usage accélérer avec la pandémie. En témoigne cette année, comme la start-up italienne Scalapay, l'australie[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles