Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 169,50
    +1,07 (+0,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Paiement sans contact : Apple prêt à ouvrir ses téléphones à la fonctionnalité NFC dans l'UE

WavebreakMediaMicro/Adobe Stock

Apple ne veut plus faire de vagues. La firme de Cupertino est prête à accepter des services concurrents à Apple Pay dans l'UE, a annoncé vendredi 19 janvier la Commission européenne qui va évaluer cette proposition. Il faut dire qu'Apple est accusé de brider la concurrence dans les systèmes de paiement sans contact sur ses téléphones. «Pour dissiper les craintes de la Commission en matière de concurrence», Apple a proposé d'offrir à des fournisseurs tiers un accès sur ses iPhones à la fonctionnalité NFC qui permet la communication entre les appareils et les terminaux de paiement dans les magasins, a expliqué l'exécutif européen, dans un communiqué. Pour effectuer des règlements, les utilisateurs auront ainsi le choix entre Apple Pay et plusieurs autres applications.

Cet engagement serait valable pour dix ans dans l'ensemble de l'Espace économique européen (EEE, soit les 27 pays de l'UE plus l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein). Il concernerait tous les utilisateurs du système d'exploitation iOS disposant d'un identifiant Apple dans ces pays. La Commission européenne, gendarme de la concurrence dans l'UE, a annoncé qu'elle invitait toutes les parties intéressées à présenter leurs observations sur les engagements offerts par Apple dans un délai d'un mois. En mai 2022, l'exécutif européen avait accusé Apple de bloquer la concurrence dans les systèmes de paiements sans contact sur ses téléphones. Bruxelles avait ouvert une enquête en juin 2020 après des plaintes de banques européennes. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Easyjet : une nouvelle ligne ouvre vers la Grèce début avril
Comment l'IA s'impose désormais dans la mode
Tempête Ciaran : Enedis versera la somme record de 130 millions d’euros d’indemnités aux sinistrés
Filières scientifiques : «il faut renforcer la présence des maths dans la vie des filles»
CAC 40 : la Bourse continue sur sa lancée positive en attendant les annonces des banques centrales