PagesJaunes: dérape de plus de 11% après ses résultats.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
QS3.F1,630,200
BELI.PA29,980,88
GOOG526,94-7,87

(CercleFinance.com) - PagesJaunes a terminé son exercice 2012 sur un bénéfice net part du groupe en baisse de 17,3% à 158,5 millions d'euros. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) groupe, qui estime ses résultats en ligne avec ses attentes, souligne cependant la ?dégradation nette du marché publicitaire au 4ème trimestre'. En Bourse de Paris ce matin, l'action PagesJaunes dérape de 111% à 2,3 euros.

'La baisse du résultat net est principalement liée à la baisse du résultat d'exploitation, à l'augmentation des charges financières suite au refinancement de la dette bancaire effectué en mai 2011, et à l'augmentation du taux d'imposition', explique le groupe.

Sur l'année, le chiffre d'affaires a reculé de 3,2% à 1.066,2 millions d'euros, en raison notamment du déclin des Annuaires imprimés (- 15,1% à 416,6 millions d'euros). En cause : notamment 'l'arrêt des Pages Blanches sur huit départements (dont trois au dernier trimestre).'

Mais la branche Internet (+ 8,3% à 622,7 millions d'euros) a progressé de trois points de pourcentage de plus que son marché. Sur les smartphones et autres terminaux mobiles, l'audience de PagesJaunes (hors 123people) a décollé de 83,5%, grâce notamment aux téléchargements sur plate-forme Android et à la consultation du site. Le groupe souligne que 25% de son audience est 'indirecte', notamment à travers Bing, Google (NasdaqGS: GOOG - actualité) et Facebook (ZoomOn)'.

Du côté du compte d'exploitation, la marge brute opérationnelle ajustée a reculé en 2012 de 4,4% à 471,4 millions d'euros, soit un taux rapporté au CA de 44,2%, en légère baisse de 0,6 point de pourcentage sur un an. 'Le groupe réalise un fort investissement commercial en 2012 partiellement compensé par la maîtrise des coûts sur l'ensemble des activités', commente-t-il.

Le cash-flow net a baissé de 6,3% à 185 millions d'euros. Après le refinancement de '97% de sa dette au cours des 18 derniers mois', la dette nette était en fin d'année de 1.741,7 millions d'euros, en baisse de 9% environ. A fin 2011, la trésorerie nette est de 91,9 millions d'euros.

La suspension du dividende est confirmée tant que la dette nette représentera plus de trois fois l'EBITDA, l'excédent brut d'exploitation.

Selon le PDG Jean-Pierre Remy, 'les résultats annuels de PagesJaunes sont en ligne avec nos attentes et marquent une bonne résilience de l'activité dans un marché difficile. Nous avons gagné des parts de marché avec nos activités digitales qui représentent désormais plus de 58% du chiffre d'affaires consolidé en 2012.'

En guise de perspectives pour l'année en cours, M. Remy indique que 'le marché de la publicité online en France a fortement ralenti au 4ème trimestre et cela se poursuit début 2013. Néanmoins, le groupe entend continuer à croître sur Internet plus vite que le marché notamment grâce au développement du mobile et des verticales'.

PagesJaunes s'attend donc cette année sur une baisse de ses ventes de 3 à 5%, même si les activités numériques devraient continuer de croître plus vite que le marché. La marge brute opérationnelle est attendue en baisse dans une fourchette comprise entre 425 et 445 millions d'euros. Enfin, priorité restera donnée au désendettement.

Notons que le groupe organise parallèlement une journée investisseurs, et indiqué à cette occasion qu'il va changer de nom pour devenir Solocal Group.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.