Publicité
Marchés français ouverture 8 h 44 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 082,52
    +931,40 (+1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 497,18
    +12,98 (+0,87 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Le pactole de vos comptes courants aspiré petit à petit par le Livret A

argent - © neko92vl - stock.adobe.com
argent - © neko92vl - stock.adobe.com

Les Français puisent de plus en plus dans leurs comptes courants. Au premier trimestre, ils ont pioché 18,2 milliards d'euros sur leurs comptes à vue et dans leurs réserves qu'ils conservent à la maison sous forme d'argent liquide, ce qu'on appelle le numéraire, selon le dernier relevé trimestriel de la Banque de France.

Toujours d'après les chiffres publiés ce jeudi par la Banque de France, les particuliers conservent encore près de 509 milliards d'euros sur leurs comptes courants. C'est 35 milliards d'euros de moins que le record de juillet dernier.

Cela représentait alors une moyenne de 18 430 euros sur les comptes courants des près de 30 millions de ménages français, contre moins de 7 000 euros il y a une quinzaine d'années. Désormais, les foyers possèdent en moyenne un peu moins de 17 000 euros sur leur compte courant. Une moyenne qui bien entendu cache d'énormes disparités, et qui s'entend bien par ménage, un couple par exemple pouvant posséder plusieurs comptes courants (individuels, joint, compte enfant, etc.).

Phénomène de surépargne

Ces montants très élevés sont liés à la surépargne accumulée pendant la crise sanitaire. « Les ménages français maintiennent un important effort d'épargne depuis plus de 3 ans. En 2022, ils ont mis de côté, selon la Banque de France, 158,7 milliards d'euros soit un niveau équivalent à celui de 2021 (161,1 milliards d'euros) », souligne l'économiste Philippe Crevel. « Ce flux est inférieur à celui de 2020, année marquée par les confinements (202,1 milliards d'euros). Il reste néanmoins nettement supérieur à son niveau d'avant la crise sanitaire (101 milliards d'euros sur la période 2015/2019). »

PUBLICITÉ

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Combien toucherez-vous à la retraite ? Le match avant/après réforme pour 5 profils
- Que vaut ce nouveau super livret d'épargne avec un taux boosté de 4,5% (voire plus) ?
- Agence fermée, appli inaccessible, virement rejeté... Week-end perturbé à la Société Générale