La bourse ferme dans 7 h 3 min

Pacte vert de l'UE: les pays de l'est font de la résistance

1 / 2

Pacte vert de l'UE: les pays de l'est font de la résistance

La Pologne, la République tchèque et la Hongrie se démarquent de leurs pairs européens en s'opposant à l'objectif de neutralité carbone en 2050. Ces pays d'Europe centrale soutiennent que cela entraverait le développement de leurs économies dépendantes du charbon et souhaitent que l'UE assume les coûts du passage aux énergies renouvelables.

Voici leurs arguments :

- La Pologne veut une transition "équitable"

La Pologne estime que l'ambition européenne aura un coût : entre 700 et 900 milliards d'euros pour l'ensemble des changements induits. Le charbon représente encore 80% de l'énergie produite dans le pays de 38 millions d'habitants.

Selon l'ONG écologiste ClientEarth, la seule centrale à charbon polonaise de Belchatow, la plus grande d'Europe, est la source de 10% des émissions de CO2 en Pologne et "le plus grand émetteur de gaz à effet de serre en Europe".

Le Premier ministre conservateur Mateusz Morawiecki craint que la transition énergétique à marche forcée paralyse l'une des économies les plus dynamiques de l'UE et réclame un traitement "équitable".

Varsovie a salué la proposition de l'UE de mobiliser 100 milliards d'euros sur près de 10 ans pour accompagner la transformation mais le ministre polonais du Climat, Michal Kurtyka, a averti que "les fonds publics seuls ne suffiront pas".

Le plan climat du gouvernement prévoit de faire passer à 60% la part du charbon dans la production d'électricité en 2030, date à laquelle...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi