La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1846
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 507,04
    -46,03 (-0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    364,61
    +3,18 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     

Pacific Drilling commence les procédures volontaires au titre du Chapitre 11 ; un accord de soutien de restructuration est mis en place pour éliminer l’intégralité du 1,1 milliard USD de dette obligataire ; les opérations dans le monde entier...

·10 min de lecture

Pacific Drilling commence les procédures volontaires au titre du Chapitre 11 ; un accord de soutien de restructuration est mis en place pour éliminer l’intégralité du 1,1 milliard USD de dette obligataire ; les opérations dans le monde entier devraient se poursuivre comme d’habitude

Pacific Drilling S.A. (NYSE : PACD) a annoncé aujourd’hui qu’elle avait, ainsi que certaines de ses filiales nationales et internationales, déposé des requêtes volontaires afin de bénéficier de mesures de sauvegarde aux termes du Chapitre 11 du Code des faillites aux États-Unis auprès du Tribunal fédéral des faillites du District Sud du Texas, et conclu un accord de soutien de restructuration avec un groupe ad hoc des plus importants détenteurs de ses encours de dette obligataire. La transaction de restructuration financière consensuelle éliminera le montant principal des encours obligataires de la Société d’environ 1,1 milliard USD à travers l’annulation et l’échange de dette contre de nouveaux titres de la Société réorganisée.

La Société a également annoncé aujourd’hui avoir remboursé son contrat de crédit renouvelable de première priorité d’une valeur de 50 millions USD avec Angelo Gordon Energy Servicer, LLC, en tant qu’agent administratif avec les prêteurs y étant partie.

Avec près de 120 millions USD en trésorerie et équivalents de trésorerie au 30 octobre 2020, et sept des navires de forage hautes spécifications les plus avancés au monde, Pacific Drilling a l’intention de poursuivre ses opérations mondiales comme avant, de fournir des services aux clients existants et potentiels et, sous réserve de l’approbation du tribunal, de payer en intégralité toutes les obligations encourues au titre du Chapitre 11. La Société s’attend à émerger d’ici la fin de l’exercice avec un accès à un nouveau capital sous la forme d’une facilité de sortie de 80 millions USD et avec près de 100 millions USD en trésorerie et équivalents de trésorerie sur le bilan.

Depuis le début de 2020, la crise sanitaire mondiale provoquée par le COVID-19 et le déséquilibre entre l’offre et la demande de pétrole qui en a résulté ont entraîné d’importantes perturbations sur les économies et les marchés mondiaux, avec notamment une chute significative du prix du pétrole. L’impact de ces conditions du marché sur l’activité de Pacific Drilling a été direct et très négatif, rendant notre structure de capital actuelle insoutenable sur le long terme.

Le président-directeur général, Bernie Wolford, a déclaré : « Après avoir passé plusieurs mois à évaluer les options pour répondre à nos besoins financiers à long terme à la lumière des conditions de marché et opérationnelles difficiles, nous sommes heureux d’être parvenus à un accord avec un groupe ad hoc de porteurs de billets qui ouvre la voie pour un processus de restructuration rapide en vertu du Chapitre 11. Cette restructuration est destinée à améliorer notre souplesse financière en éliminant toute notre dette et la charge d’intérêts en espèces antérieures à la demande. Nous nous attendons à émerger de ce processus dans une position plus solide pour concourir dans l’environnement de baisse du prix des marchandises difficile d’aujourd’hui. J’apprécie le soutien continu de nos employés, clients et fournisseurs alors que nous achevons ce processus de restructuration accéléré. Nous restons engagés à fournir les services de forage en eau profonde les plus sûrs, les plus efficaces et les plus fiables de l’industrie. »

Des informations supplémentaires concernant la restructuration et la procédure en vertu du Chapitre 11 sont disponibles (i) sur notre site Web à la page www.pacificdrilling.com/restructuring, (ii) sur un site Web administré par notre agent des réclamations, Prime Clerk, à l’adresse http://cases.primeclerk.com/PacificDrilling2020, ou (iii) via notre ligne d’information dédiée à la restructuration à l’adresse : +1 877-930-4314 (numéro vert) ou +1 347-897-4073 (numéro international).

Conseillers

Greenhill & Co. agit en qualité de conseiller financier, Latham & Watkins LLP et Jones Walker LLP assument la fonction de conseil juridique, et AlixPartners agit en tant que conseil en restructuration auprès de Pacific Drilling en lien avec la restructuration. Houlihan Lokey agit en qualité de conseiller financier et Akin Gump Strauss Hauer & Feld LLP agit en tant que conseil juridique auprès des porteurs de billets.

À propos de Pacific Drilling

Avec ses navires de forage parmi les meilleurs de leur catégorie et son équipe extrêmement expérimentée, Pacific Drilling s’est donné pour mission de dépasser les attentes de ses clients en leur fournissant les services de forage en eau ultra-profonde les plus sûrs, efficaces et fiables du secteur. La flotte de sept navires de forage de Pacific Drilling constitue l’une des flottes les plus jeunes et les plus modernes au monde sur le plan technologique. Pour de plus amples informations sur Pacific Drilling, notamment la situation actuelle de sa flotte, veuillez consulter son site Web à l’adresse www.pacificdrilling.com.

Déclarations prévisionnelles

Certaines déclarations et informations figurant dans le présent communiqué de presse constituent des « déclarations prévisionnelles » au sens des dispositions de la loi « Private Securities Litigation Reform Act » de 1995. Ces déclarations se reconnaissent généralement à l’emploi de termes tels que « anticiper », « croire », « pouvoir », « estimer », « s’attendre à », « prévoir », « envisager », « avoir l’intention de », « notre capacité à », « planifier », « potentiel », « prédire », « projeter », « projeté », l’emploi du futur et du conditionnel, ou d’autres termes similaires ne revêtant généralement pas de caractère historique. Ces déclarations prévisionnelles ne sont valables qu’à la date des présentes, et la Société rejette toute obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prévisionnelles, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement.

Nos déclarations prévisionnelles expriment nos attentes ou nos prévisions actuelles en ce qui concerne des résultats ou des événements potentiels futurs, y compris : le résultat potentiel de la procédure en vertu du Chapitre 11 ; les répercussions futures de la pandémie de COVID-19 sur notre entreprise, la performance financière et opérationnelle future et les soldes de trésorerie ; notre position de liquidité future et nos futurs efforts à améliorer la position de nos liquidités ; les niveaux de coefficients d’efficacité ; les perspectives du marché ; les prédictions de tendances ; les futures opportunités de contrats clients ; les taux journaliers des contrats futurs ; nos stratégies commerciales et les plans ou objectifs de la direction ; la durée estimée des contrats clients ; le portefeuille de commandes ; les dépenses en capital prévues ; les prévisions en termes de coûts et d’économies ; et les attentes concernant les résultats de la procédure de faillite en cours de nos deux filiales eu égard à la sentence arbitrale prononcée à leur encontre concernant le navire de forage Pacific Zonda en faveur de Samsung Heavy Industries Co. Ltd. (« SHI ») et l’impact potentiel de la décision du tribunal d’arbitrage sur nos opérations, notre position financière, les résultats de nos opérations et nos liquidités à l’avenir.

Bien que nous soyons d’avis que les hypothèses et les attentes reflétées dans nos déclarations prévisionnelles sont raisonnables et de bonne foi, ces déclarations ne constituent pas des garanties, et les résultats futurs réels peuvent différer sensiblement en raison de divers facteurs. Ces déclarations sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes et se basent sur un certain nombre de jugements ; de plus, les hypothèses, à la date de ces déclarations, sont faites sur des événements futurs, dont un grand nombre sont en dehors de notre contrôle. Les événements et les résultats réels peuvent varier sensiblement de ceux anticipés, estimés, projetés ou sous-entendus par nous dans ces déclarations, en raison de divers facteurs, notamment si l’un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes devaient se matérialiser, ou si nos hypothèses sous-jacentes devaient s’avérer être incorrectes.

Les facteurs importants qui pourraient entraîner des écarts notables entre les résultats réels et nos attentes comprennent : le résultat potentiel de notre procédure en vertu du Chapitre 11 ; l’évolution des risques liés à la pandémie de COVID-19 et la perturbation importante qui en résulte dans nos économies internationales, et sur les marchés internationaux de la finance et du pétrole, y compris une baisse conséquente du prix du pétrole en 2020, qui s’ils se maintiennent continueraient d’avoir un effet négatif important sur notre situation financière, les résultats de nos opérations et le flux de trésorerie ; les variations au niveau mondial de l’offre et de la demande et des prix réels et prévus du pétrole et du gaz, et les conséquences associées sur la demande pour nos services ; le marché du forage offshore, y compris les variations dans nos dépenses en capital par nos clients ; la disponibilité des appareils de forage et l’offre et la demande pour des navires de forage répondant à des normes élevées et pour d’autres plateformes de forage en concurrence avec notre flotte ; notre capacité à conclure et à négocier des conditions favorables pour les nouveaux contrats de forage ou les extensions de contrats ; notre capacité à conclure ou exécuter des contrats définitifs et à satisfaire d’autres conditions habituelles ayant trait aux lettres d’intention ou d’attribution que la Société reçoit pour nos navires de forage ; les dates réelles de début de contrats ; l’éventuelle annulation, renégociation, résiliation ou suspension de contrats de forage en réponse à des difficultés mécaniques, à la performance, à des changements sur le marché ou à d’autres raisons ; les coûts liés à l’empilement des plateformes de forage ; les temps d’immobilisation et autres risques liés aux opérations de forage en mer, y compris les réparations ou maintenances imprévues, les relocalisations, intempéries, ouragans ou accidents ; la petitesse de notre flotte et notre dépendance vis-à-vis d’un nombre limité de clients ; l’issue de la procédure de mise en faillite de nos deux filiales et toute action que SHI ou d’autres pourraient intenter dans le cadre de la procédure de mise en faillite ou d’autres procédures contre la Société et ses filiales ; notre capacité à poursuivre nos activités ; notre capacité à obtenir l’approbation par le Tribunal des faillites des requêtes ou autres demandes faites auprès du Tribunal des faillites dans notre procédure en vertu du Chapitre 11 ; notre capacité à confirmer et accomplir le plan de réorganisation fixé à l’avance ; l’impact de notre procédure en vertu du Chapitre 11 sur nos opérations et nos accords, y compris nos relations avec les employés, autorités réglementaires, clients, fournisseurs, banques et autres sources de financement, compagnies d’assurance et autres tiers ; la période de temps pendant laquelle la Société exercera ses activités sous la protection du Chapitre 11 et la disponibilité continue de capital d’exploitation pendant le déroulement de la procédure ; les risques associés aux requêtes de tiers dans notre procédure en vertu du Chapitre 11, qui pourraient nuire à notre capacité à confirmer et accomplir le plan de réorganisation fixé à l’avance ; les coûts de conseil accrus nécessaires pour exécuter le plan de réorganisation fixé à l’avance ; les effets adverses potentiels de notre procédure en vertu du Chapitre 11 sur nos liquidités, sur les résultats de nos opérations, ou sur nos perspectives commerciales ; les coûts administratifs et légaux accrus liés à notre procédure en vertu du Chapitre 11 et autres litiges et les risques inhérents associés à un processus de faillite ; les effets potentiels de la radiation prévue de nos actions ordinaires de la cote de la Bourse de New York ; ainsi que les autres facteurs de risque décrits dans notre rapport annuel 2020 sur formulaire 10-K, déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) le 12 mars 2020, tels que mis à jour dans nos Rapports trimestriels sur formulaire 10-Q déposés auprès de la SEC le 8 mai 2020 et le 7 août 2020, ainsi que les dépôts ultérieurs auprès de la SEC. Ces documents sont disponibles sur notre site Web à l’adresse www.pacificdrilling.com ou sur le site Web de la SEC à l’adresse www.sec.gov.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20201031005026/fr/

Contacts

Contact avec les investisseurs :
James Harris
Pacific Drilling S.A.
+713 334 6662
Investor@pacificdrilling.com

Contact avec les médias :
Amy L. Roddy
Pacific Drilling S.A.
+713 334 6662
Media@pacificdrilling.com