La bourse ferme dans 17 min
  • CAC 40

    6 318,68
    +33,44 (+0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 685,33
    +28,30 (+0,77 %)
     
  • Dow Jones

    31 863,01
    +601,11 (+1,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0681
    +0,0120 (+1,13 %)
     
  • Gold future

    1 851,70
    +9,60 (+0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    28 414,29
    +200,50 (+0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    680,62
    +5,74 (+0,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,92
    -0,36 (-0,33 %)
     
  • DAX

    14 106,78
    +124,87 (+0,89 %)
     
  • FTSE 100

    7 498,08
    +108,10 (+1,46 %)
     
  • Nasdaq

    11 438,27
    +83,65 (+0,74 %)
     
  • S&P 500

    3 958,85
    +57,49 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 001,52
    +262,49 (+0,98 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,2575
    +0,0079 (+0,63 %)
     

Avec le P50 Pocket, Huawei passe au clapet

·2 min de lecture

Lors du dernier CES (Consumer Electronics Show), pour les smartphones l’innovation tournait encore une fois autour des modèles repliables. Alors qu’on le pensait en retrait de l’univers des smartphones, le Chinois Huawei revient là où on ne l’attendait plus, avec l’arrivée de son propre smartphone pliable, façon clapet, le P50 Pocket. Comme pour chaque opus, le design a été soigné avec l’utilisation de matériaux particuliers, comme du métal liquide à base de zirconium. C’est du très très haut de gamme taillé pour se frotter au Samsung Galaxy Z Flip 3. Comme lui, il s’agit d’un smartphone à clapet.

En revanche, contrairement à l’ensemble de ses concurrents, Huawei est parvenu à une prouesse : celle de ne laisser aucun interstice au milieu du mobile, lorsque l’écran de 6,9 pouces (2.790 x 1.188 pixels, 21:9) est plié en deux. Le constructeur évoque une charnière multidimensionnelle qu’il a brevetée. Une fois replié, le mobile reste capable d’afficher les notifications et d’autres informations sur un petit écran circulaire en couleur placé à l’extérieur. Une fois fermé, ses dimensions lui permettent de s’introduire dans la plupart des poches. Son épaisseur reste alors limitée à 1,5 centimètre et le mobile pèse 190 grammes. Sous l’écran, on trouve le puissant Snapdragon 888 accompagné de 8 à 12 Go de mémoire vive et 256 à 512 Go de capacité de stockage.

C’est la créatrice de mode Iris Van Herpen, qui a habillé la version Premium du smartphone pliable, façon clapet de la marque. © Huawei
C’est la créatrice de mode Iris Van Herpen, qui a habillé la version Premium du smartphone pliable, façon clapet de la marque. © Huawei

Une version premium telle une œuvre d’art

Petite particularité, la 5G n’est pas au rendez-vous. Le constructeur doit toujours subir les contraintes de l’embargo américain à son encontre. Ce sont d’ailleurs ces mêmes entraves qui font que le mobile reste privé de l’ensemble des services Google. Même si Huawei a fait énormément d’efforts pour que l’expérience utilisateur ne soit pas contrariée par l’absence du Play Store et des services Google associés, cette absence peut rester...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles