La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 653,66
    -1 375,23 (-4,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Pêche : apaisement entre Londres et Bruxelles, tensions entre Moscou et Tokyo

·2 min de lecture

Tandis que Bruxelles et Londres parviennent à un accord sur les captures par leurs navires de pêche, Tokyo demande à Moscou de libérer l'équipage d'un bateau saisi au large de l'île de Sakhaline. Les poissons de la discorde...

Le 28 mai dernier, les garde-frontières russes annonçaient avoir procédé à des tirs de semonce et arraisonné un bateau japonais suspecté de pêche "illégale" de crabe au large de l'île de Sakhaline, dans l'Extrême-Orient. Cette zone économique de la mer d'Okhotsk est considérée comme "exclusive", par les autorités russes.

De l'autre côté de la planète, c'est encore la pêche qui se révèle être le point le plus dur de la négociation de l'accord commercial post Brexit, conclu entre l'Union européenne et le Royaume-Uni.

Fort heureusement, Bruxelles et Londres sont parvenus mercredi 2 juin à un accord de principe sur les captures par leurs navires de pêche dans les stocks de poissons gérés conjointement pour 2021. L'accord a été finalisé lors d'un appel téléphonique entre le commissaire à la pêche Virginijus Sinkevicius et le secrétaire d'État britannique à l'environnement, à l'alimentation et aux affaires rurales George Eustice.

"Cet accord assure la prévisibilité et la continuité pour nos flottes avec des TAC (total admissible de captures) définitifs pour le reste de l'année", a annoncé le commissaire dans un communiqué. "Cela prouve que deux partenaires des deux côtés de la Manche peuvent trouver des accords et aller de l'avant s'ils travaillent ensemble", s'est-il félicité.

Soulagement chez les pêcheurs français et britanniques

Cet accord qui garantit les droits de pêche des flottes de l'Union européenne et du Royaume-Uni jusqu'à la fin de 2021 arrive plus de cinq mois après cet autre accord, signé fin décembre dernier, qui . En échange d'une réduction des quotas européens et de leur négociation annuelle.

Lire aussi

L'accord du 2 juin fixe le total admissible des captures (TAC) pour 75 stocks de poissons partagés pour 2021, ainsi que pour certains stocks d'eau profonde pour 2021 et 2022, a précisé la Commission européenne. Il clarifie également les limites d'accès pour les espèces hors quotas.

La signature de l'accord est attendue dans les prochains jours. Elle perme[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Bonne résolution: ranger votre bureau peut vous (re)donner la pêche au travailBrexit: "un peu de casse" chez les pêcheurs mais "l'Etat sera là", assure Annick GirardinEolien: la mer n’appartient pas qu’aux pêcheurs!Brexit: la France va-t-elle couper l'électricité à l'île de Jersey ?L'UFC-Que Choisir épingle les poissonneries des grandes surfaces