Publicité
La bourse ferme dans 2 h 16 min
  • CAC 40

    7 612,40
    -9,62 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 923,59
    +26,15 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0855
    -0,0038 (-0,35 %)
     
  • Gold future

    2 406,50
    +11,80 (+0,49 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 161,68
    -1 327,41 (-2,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,54
    -10,72 (-0,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,95
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 575,37
    +168,30 (+0,91 %)
     
  • FTSE 100

    8 182,91
    -15,87 (-0,19 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     
  • Nikkei 225

    39 594,39
    -4,61 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 469,36
    -166,52 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2913
    -0,0021 (-0,16 %)
     

Pétrole : la Russie et l’Arabie saoudite mettent le feu aux poudres, la hausse jusqu’où ?

Maksym Yemelyanov/Adobe Stock

Le pétrole est à la fête. Le cours du baril de Brent gagne près de 1%, à plus de 90 dollars, tandis que le baril de référence WTI progresse de presque 2%, au-delà de 87 dollars - des niveaux qui n’avaient plus été revisités depuis novembre 2022 -, alors que la réduction de production de l'Arabie saoudite et des exportations de la Russie a été prolongée jusqu'à fin décembre. L'Arabie saoudite va continuer de réduire sa production de pétrole d'un million de barils par jour (bpj) pour "trois mois supplémentaires", d'octobre à décembre, a annoncé mardi le ministère de l'Energie. La Russie maintient quant à elle la réduction de ses exportations de pétrole de 300.000 barils par jour jusqu'à la fin 2023, a annoncé le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak. “Le brut fait l'objet de fortes enchères suite à cette annonce", relève Finalto.

"Le marché du pétrole est désormais tendu", souligne Finalto. La Russie avait récemment assuré que les membres du cartel Opep+ (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés, dont la Russie) étaient tombés d'accord sur de nouvelles réductions de production, poussant déjà les cours à la hausse. Pour Finalto, l'annonce du leader de facto de l'alliance prouve que les Saoudiens "sont pour le moment assez à l'aise avec ces réductions volontaires de production et veulent que le marché le sache".

Du point de vue de l’analyse technique, le cours du Brent a débordé la résistance de 89,09 dollars (soit le sommet de janvier 2023) et vise ainsi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite