Marchés français ouverture 2 h 33 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 329,38
    +113,86 (+0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1651
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    26 125,96
    +338,75 (+1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    54 943,11
    +658,02 (+1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,74
    +17,39 (+1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Pétrole : un risque d’emballement à 99 dollars sur le baril WTI ?

·1 min de lecture

Le WTI inscrit un nouveau sommet annuel à plus de 80 dollars soit son plus haut niveau depuis 2014, sur fond de tensions mondiales persistantes sur l’énergie. Le baril US avait pourtant connu une phase de détente en milieu de semaine dernière, en même temps que les cours du gaz naturel, suite aux propos de Vladimir Poutine. Mais cette détente n’a pas fait long feu et le pétrole est reparti à la hausse. L’hypothèse avancée la semaine dernière par la Secrétaire américaine à l'Énergie, de libérer une partie des stocks stratégiques pour faire retomber la pression sur les prix, n’a toujours pas été suivie d’actes. Et pas de nouveau message en provenance de l'Opep+ (Opep, Russie et autres alliés, NDLR) après un statu quo décidé il y a quelques jours…

Plusieurs pays dans le monde font face à un risque d’energy crunch ce qui n’offre aucun répit sur le front des prix des matières premières énergétiques. Pour faire retomber la pression à court terme, il faudrait des messages forts envoyés par l’OPEP+ sur le pétrole, par la Russie sur le gaz ou encore par les Etats-Unis sur l’accès aux réserves stratégiques. Les intempéries ont encore un peu plus tendu la situation en Chine avec la fermeture d’une soixantaine de mines de charbon en raison d’inondations, ce qui continue d’accroître la pression sur tout le secteur de l’énergie.

>> A lire aussi - Pétrole : “en Bourse, les valorisations des entreprises du secteur correspondent désormais au prix du baril !”

Le baril a franchi le niveau important (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Gare au rebond de l’or, l’inflation va persister et l’ampleur de la dette est un soutien !”
Paniquée par la crise de l’énergie, l’industrie du Royaume-Uni exhorte Londres à une “action immédiate"
Covid-19 : Merck vise un feu vert pour sa pilule molnupiravir, qui divise par 2 les risques d’hospitalisation et de décès
Gaz naturel, charbon… le pétrole dopé par “la course à l’énergie entre la Chine et l’Europe” !
Comment Herta est devenu le premier charcutier de France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles