La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 462,91
    +289,94 (+0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Le pétrole repart enfin à la hausse après une semaine difficile

·1 min de lecture

Les cours du pétrole reprennent enfin des couleurs. Les prix du pétrole affichaient une hausse prononcée lundi, après une lourde chute la semaine passée, les investisseurs étant moins pessimistes pour la demande après l'annonce par la Chine d'aucun nouveau cas de Covid-19 d'origine locale sur son sol.

Vers 09H40 GMT (11H40 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 67,42 dollars à Londres, en forte hausse de 3,44% par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril américain de WTI pour le même mois, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, décollait dans le même temps 3,40% à 64,25 dollars.

La semaine dernière a été des plus difficiles pour les deux contrats de référence qui ont enregistré leur plus lourde perte hebdomadaire depuis fin octobre. La Chine, confrontée ces dernières semaines à un rebond épidémique lié à la souche Delta, n'a fait état lundi d'aucun nouveau cas de Covid-19 d'origine locale sur son sol, ce qui constitue une première depuis le 16 juillet et laisse à penser que la propagation est contenue.

C'est un "bon signe" pour la demande de brut, estime Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank, la Chine étant le deuxième consommateur mondial de pétrole après les Etats-Unis, et le premier importateur. "L'exemple de l'Inde", frappée au printemps par une vague meurtrière de Covid-19 et dont la consommation de brut se remet, "montre à quelle vitesse la demande se redresse une fois les restrictions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La marque “cité du cinéma” appartient bien à Luc Besson
CAC 40 : les bourses européennes redémarrent après une semaine dans le rouge
Royaume-Uni : les utilisateurs de PayPal autorisés à acheter et vendre des cryptomonnaies
Le bitcoin retrouve des couleurs, à son plus haut niveau depuis mai
Trafic aérien : une lueur d’espoir pour les compagnies européennes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles