La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 924,01
    +391,06 (+1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,25 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,84 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Pétrole : les prix chutent et sont au plus bas depuis trois mois

·1 min de lecture

Les cours du pétrole reculaient fortement ce jeudi 19 août, retrouvant des prix comparables à la fin du mois de mai, sous l'effet combiné des craintes pour la demande de brut et d'un dollar en forme. Vers 09H50 GMT (11H50 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 66,08 dollars à Londres, en baisse de 3,15% par rapport à la clôture de la veille. A New York, le baril américain de WTI pour le mois de septembre abandonnait dans le même temps 3,50% à 63,17 dollars.

Après déjà cinq séances consécutives de baisse, les deux cours de référence de part et d'autre de l'Atlantique retombent à des niveaux de prix plus vus depuis le 21 mai. Ils cèdent environ 8% depuis le début de la glissade jeudi dernier. "La baisse se poursuit car les investisseurs restent inquiets de l'augmentation des infections causées par le variant Delta de la Covid-19 dans le monde", explique Avtar Sandu, analyste de Phillip Futures, notamment en Asie. "Les autorités chinoises continent d'imposer des restrictions en réponse à l'augmentation des cas", rapporte M. Sandu. Or le pays est clé pour la demande d'or noir puisque Pékin est à la fois le deuxième consommateur et le premier importateur de brut au monde.

>> Achetez et vendez vos placements (actions, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique

Quant au premier consommateur de brut, les Etats-Unis, il a fait état mercredi d'une hausse surprise de ses stocks d'essence la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mode : quand les magasins s'inspirent des champions de la vente en ligne
Orano signe un contrat de plus d'un milliard d'euros pour le retour de déchets nucléaires en Allemagne
Certificats d'économie d'énergie : Total Direct Energie devra régler plus de 250.000 euros de pénalités
Trois ex-employés de Netflix accusés d'avoir fourni des données confidentielles
Royaume-Uni : les salaires des grands patrons en baisse avec le Covid-19

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles