La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 816,90
    -18,90 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    34 725,30
    +1 590,66 (+4,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Pétrole : les prix chutent à leur plus bas depuis un mois, l'Opep+ ouvre les vannes

·1 min de lecture

Les prix du pétrole chutaient lundi à leur plus bas depuis juin alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (Opep+) se sont accordés dimanche sur une augmentation de leur production. Vers 09H00 GMT (11H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 71,62 dollars à Londres, en baisse de 2,66% par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour août perdait 2,69%, à 69,88 dollars. Quelques instants plus tôt, le Brent est descendu jusqu'à 71,45 dollars et le WTI jusqu'à 69,61 dollars, des plus bas depuis le mois de juin.

Le week-end a été mouvementé pour l'or noir : l'Opep+, dont les négociations patinaient depuis que la réunion de début juillet avait été annulée, a finalement trouvé un accord pour augmenter sa production. "Après deux semaines passées à se regarder en chiens de faïence, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis se sont finalement accordés", commente Tamas Varga, analyste chez PVM.

>> Achetez et vendez vos placements (actions, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique

Alors que la reprise économique dope la demande de pétrole, le marché voyait avec inquiétude les producteurs de l'Opep+ refuser d'ouvrir les vannes, Abou Dhabi demandant une augmentation encore plus importante de sa production. Au lendemain de ce rendez-vous manqué, les prix avaient grimpé jusqu'à atteindre un plus haut depuis 2014 pour le WTI, à 76,98 dollars. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : les marchés actions reculent, préoccupés par la situation sanitaire
Un Guide Michelin vendu à un prix faramineux !
Orange et SFR font la paix contre un gros chèque
Hôtel annulé, camping-car... L'Euro des Bleus aura coûté cher à la FFF
États-Unis : tous les employés d'un Burger King démissionnent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles