La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 209,60
    -448,89 (-1,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Pétrole : les prix au plus haut en un mois

·1 min de lecture

Les prix du pétrole montaient lundi 13 septembre à leur plus haut niveau en un mois alors que la production américaine du Golfe du Mexique est toujours limitée par les dégâts causés par l'ouragan Ida. Vers 10H25 GMT (12H25 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 73,77 dollars à Londres, en hausse de 1,17% par rapport à la clôture de la vendredi. A New York, le baril américain de WTI pour octobre prenait de son côté 1,33% à 70,66 dollars. Plus tôt dans la séance, le Brent était monté jusqu'à 73,92 dollars et le WTI jusqu'à 70,75 dollars, des sommets depuis début août.

Selon le Bureau de la régulation de l'environnement et de la sécurité (BSEE) dimanche, la production du Golfe du Mexique n'atteint que la moitié de son niveau habituel, alors que l'ouragan Ida a obligé l'évacuation des plateformes en mer. "Les effets sur la production de brut ressemblent de plus en plus à l'impact qu'avait eu l'ouragan Katrina en août 2005", quand la production avait diminué d'un million de barils par jour en septembre par rapport au mois de juillet, commente Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

>> A lire aussi - Norvège : la note (très) salée d’une rupture avec le pétrole pour l’économie et l’emploi

Cela laisse "l'Opep au contrôle de l'offre, et vu sa position prudente, le marché devrait se resserrer d'ici la fin de l'année", estime Stephen Brennock, analyste chez PVM. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés (Opep+), qui s'étaient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Eric Zemmour n'aura plus d'émission sur CNews après la décision du CSA
Booster ses revenus en toute indépendance : intégrer un réseau de mandataires immobilier !
SNCF : le contrôle du pass sanitaire, un surcoût de "plusieurs millions d'euros"
Russie : les exportations de Champagne vont reprendre
Tous les nouveaux films de Disney sortiront d'abord au cinéma cette année

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles