La bourse ferme dans 7 h 7 min
  • CAC 40

    6 480,75
    -9,25 (-0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 713,69
    -1,68 (-0,05 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0210
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 792,40
    -1,60 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    22 523,66
    -964,84 (-4,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,29
    -23,06 (-4,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,80
    -0,70 (-0,77 %)
     
  • DAX

    13 542,48
    +7,51 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 480,66
    -7,49 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 589,61
    -413,83 (-2,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2086
    +0,0010 (+0,08 %)
     

Pétrole : les prix au plus bas depuis le début de la crise en Ukraine

Les prix du baril de pétrole de nouveau dans le rouge. Ce jeudi, le WTI américain chutant sous les 90 $ le baril pour la première fois depuis l'invasion de l'Ukraine, après une réunion de l'Opep+ et la hausse inattendue des stocks aux États-Unis.

Le WTI a même touché, à 89,21 $ le baril, un plus bas depuis février dernier, avant l'invasion russe de l'Ukraine, effaçant ainsi tous ses gains depuis le début de la guerre. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre baissait quant à lui de 1,57% à 95,28 $.

Les craintes de récession mondiale reprennent le devant de la scène, occultant le manque d'or noir sur le marché. La Banque d'Angleterre a annoncé jeudi qu'elle prévoyait que le Royaume-Uni entrerait en récession pour plus d'un an dès fin 2022.

Parallèlement, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (Opep+) ont annoncé mercredi une augmentation de leur volume total de production d'à peine 100.000 barils par jour pour septembre, "ce qui ne fait rien pour le marché, mais constitue une sorte de concession aux appels lancés à l'Arabie saoudite pour qu'elle en fasse plus", a relevé Neil Wilson, analyste à Markets.com.

"Il est évident que cette augmentation, largement symbolique, ne permettra pas d'amortir de manière significative un éventuel choc de l'offre, mais l'équilibre pétrolier ne se resserrera pas non plus", résume Tamas Varga, de PVM Energy. L'analyste rappelle que le cartel échouant régulièrement à remplir ses objectifs, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce McDonald's interdit aux mineurs de venir seuls après 17h
Une personne sur huit atteinte du Covid garde au moins un symptôme durable
Les dernières mesures votées pour votre pouvoir d’achat, comment payer moins cher vos fournitures scolaires… Le flash éco du jour
Céréales : trois nouveaux bateaux vont quitter l'Ukraine
Mont-Blanc : la très grosse caution que pourraient bientôt devoir verser les alpinistes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles