La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 079,89
    +3 315,21 (+6,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Pétrole : “l’Opep et la Russie devraient calmer ceux qui voient le baril s’envoler à 100 dollars !”

·1 min de lecture

En l’espace d’un mois, le prix du baril de pétrole (Brent) s’est apprécié de 20% pour toucher le 28 septembre 80 dollars. L’élément déclencheur a été la tempête Ida, apparue le 26 août 2021 et qui a impacté la production américaine de pétrole de 10%, soit l’équivalent d’un peu plus d’un million de barils jour et de plus de 30 millions de barils cumulés pour le golfe du Mexique. Et cela dans un contexte de forte hausse du prix du gaz naturel liée à un déficit global de production, à des stocks historiquement bas et à une forte croissance de la consommation chinoise (dont l’objectif est de substituer partiellement le charbon au gaz dans le cadre de leur politique globale de réduction des émissions de GES).

C’est cette concomitance de la baisse temporaire de la production de pétrole hors OPEP+ (Opep et alliés, dont la Russie), associée à une nouvelle demande de substitution (du gaz vers le pétrole) et alors que les stocks de pétrole se rapprochent de leurs niveaux bas historiques (moyenne à cinq ans) qui ont créé cette dynamique. Cette dernière est entretenue par le fait que la moitié de la planète rentre en période hivernale et que les statistiques en provenance des pays développés sur l’évolution de la pandémie sont encourageantes.

>> A lire aussi - Le pétrole sur une pente ascendante

Le prix du chauffage au fioul aux Etats-Unis a doublé en un an, et le prix de l’essence s’est apprécié de 50%. La production de pétrole américaine se redresse (+500.000 barils par jour depuis les plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Supermarchés : les prix risquent de s’envoler à cause des industriels !
Des produits ménagers zéro déchet, des paillettes biodégradables pour champagne... les start-up à suivre
Les millions d’Amixem, le youtubeur qui monte
Crazy Horse, Moulin Rouge, Paradis Latin... les cabarets parisiens grands gagnants des aides à la culture
Pétrole : la grosse amende infligée à un courtier américain pour n'avoir pas prévu que le pétrole puisse valoir moins que zéro dollar

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles