La bourse ferme dans 4 h 16 min

Pétrole, cuivre… le plongeon des matières premières augure une crise majeure

Les cours des matières premières sont-ils en perdition ? La chute des prix du pétrole et des métaux industriels (cuivre, etc) a été spectaculaire depuis un mois, les intervenants redoutant un fort impact de la pandémie de coronavirus sur l’économie… et donc la demande de matières premières. Le prix du pétrole a été divisé par 3 depuis son pic de janvier (!), d’autant que l’Arabie saoudite s’est lancée dans une guerre des prix suite à son désaccord avec Moscou sur le front de la production d’or noir.

Le cuivre, “utilisé comme baromètre de l’activité industrielle mondiale du fait de son utilité dans un nombre important de secteurs, avait baissé de 13% lors de la première chute liée à l’épidémie qui se répandait en Chine. Après une consolidation au mois de février, le métal rouge abandonne maintenant 22% depuis le début du mois”, note Vincent Boy, analyste marchés chez IG France. Comme sur les indices actions américains à Wall Street, le cours du cuivre a même atteint “sa limite baissière à 9% durant la seule journée d’hier à Shanghai”, rapporte l’expert.

>> A lire aussi - Croissance : “une récession de l'économie mondiale est malheureusement inévitable”

Au-delà de la Chine, les marchés craignent maintenant “le ralentissement inévitable de la première économie mondiale, bien que l’administration américaine conserve un discours rassurant et se concentre sur les mesures de soutien plutôt que la protection de sa population”, relève Vincent Boy. De ce côté-ci de l’Atlantique, la pandémie gagne du terrain en Italie, complètement verrouillée depuis deux semaines maintenant, et qui “devrait subir un contre coup important sur son activité”, juge l’expert, qui rapporte que Morgan Stanley “voit une baisse de 19% du PIB au premier trimestre (en base annualisée) et jusqu’à 33% pour le trimestre suivant”.

>> Lire aussi - Bourse : "le coronavirus est un choc comparable au 11 septembre et à la crise de 2008"

En Europe, la plupart des pays sont maintenant verrouillés, hormis le Royaume-Uni,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après Netflix, Google (Youtube) prend des mesures drastiques pour éviter de bloquer l'internet
Quiz : Épidémie, pneumonie... connaissez-vous bien ces mots en rapport avec la maladie ?
Coronavirus : ceux qui continuent à travailler pourraient recevoir une prime
Ces entreprises où l'intelligence artificielle est déjà au boulot !
L’Italie "ne s’en relèvera pas”, si l’Union européenne la laisse tomber, alerte Bruno Le Maire