Pétrole: le brut partagé entre OPEP et AIE.

(CercleFinance.com) - Rien a signaler ce midi sur les marchés pétroliers, après que la nouvelle prévision de demande formulée ce matin par l'Agence internationale de l'énergie soit venue contredire celle formulée, la veille, par l'OPEP. Ce midi, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en mars demeurait stable à 118,7 dollars, le WTI américain de même échéance grappillant 0,2% à 97,7 dollars.

L'OPEP a estimé que le demande mondiale de pétrole, soit 88,8 millions de barils/jour en 2012 (+ 0,8 million de barils/jour) devrait connaître en 2013 une progression du même ordre en raison notamment des signes de reprise économique, de l'appétit chinois et d'une saison hivernale plus froide que la normale. Cette prévision excédait la précédente d'environ 75.000 barils/jour.

Mais ce matin, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a émis un autre son de cloche. Les prévisions de demande de l'AIE sont calculées en fonction des hypothèses de croissance du FMI, qui dans sa dernière édition a baissé de 3,6 à 3,5% son anticipation de hausse du PIB mondial cette année.

Quasi-mécaniquement, l'AIE a réduit sa prévision croissance de la demande d'or noir pour l'année en cours, qui passe de 930.000 à 840.000 barils/jour de plus par rapport à 2012 (89,8 millions de barils/jour), d'une nouvelle estimation 2013 de 90,7 millions de barils/jour, contre 91 millions environ précédemment.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.