La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 638,83
    +35,75 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1635
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    1 795,50
    +13,60 (+0,76 %)
     
  • BTC-EUR

    52 690,58
    -2 168,73 (-3,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 456,05
    -46,99 (-3,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,74 (+0,90 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 087,18
    -128,52 (-0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 540,64
    -9,14 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3749
    -0,0047 (-0,34 %)
     

Le pétrole (Brent) va-t-il s’envoler à 100 dollars ? : le conseil Bourse du jour

·1 min de lecture

Les prix du pétrole ont le vent en poupe. Le Brent et le WTI ont fusé à la hausse hier, alors que l'Opep+ (Opep, Russie et autres alliés) a accepté de maintenir l'augmentation de sa production à 400.000 barils par jour. Et ce, “malgré les prix élevés du pétrole et l'augmentation de la demande de brut résultant de la crise énergétique mondiale”, souligne Craig Erlam, analyste de marché chez Oanda. Saudi Aramco a affirmé que la demande quotidienne avait augmenté d'environ 500.000 barils, la pénurie de gaz naturel obligeant les pays à rechercher des sources alternatives.

La réunion de l’Opep+ “a semblé être relativement courte, ce qui suggère qu'il n'y a pas eu beaucoup de désaccords. Bien entendu, la situation pourrait changer au cours des prochains mois si les prix du pétrole continuent de grimper et que la crise énergétique se transforme en quelque chose de bien pire”, juge l’expert. “Contrairement au gaz, il est plus facile d'augmenter l'offre de pétrole, car l'Opep dispose des capacités disponibles lui permettant d'augmenter l'offre en fonction de la demande”, relève de son côté Stéphane Monier, directeur des investissements chez Lombard Odier (LO).

>> A lire aussi - Pétrole : “en Bourse, les valorisations des entreprises du secteur correspondent désormais au prix du baril !”

Cependant, sur le marché du gaz, où le schiste reste le producteur marginal, “les augmentations de production sont limitées par l'engagement des entreprises à restituer le capital aux actionnaires”, ajoute (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Deux nouveaux complexes à plus de 17.000 dollars la nuit ouvrent sur une île privée de Richard Branson
Le nouveau James Bond bat tous les records au Royaume-Uni
La BNP Paribas, le Crédit Mutuel et la Société Générale étudient la mise en commun de leurs automates
Nintendo contre Sony : un combat jusqu’à la mort
L’essor de la télémédecine à la française

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles