Pétrole: le Brent tutoie les 119 dollars, Corée du Nord.

(CercleFinance.com) - Les facteurs géopolitiques jouaient de nouveau un rôle sensible sur les marchés pétroliers ce midi. Mais il ne s'agit pas cette fois de l'Afrique ou du Moyen Orient, mais de l'Asie avec la Corée du Nord. Ce midi, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en mars gagnait encore 0,5% à 118,8 dollars, le WTI américain de même échéance le suivant de 0,3% à 97,3 dollars.

La hausse récente du brut résulte, en bonne partie, du niveau relativement bas atteint par la production du cartel pétrolier de l'OPEP : vers 30,5 millions de barils, elle atteint son plus bas niveau en 15 mois, estime un intervenant.

L'OPEP justifie ses quotas par la faiblesse de la croissance de la demande attendue cette année, soit + 0,8 million de barils/jour selon ses dernières estimations, grâce essentiellement à la Chine, 2ème consommateur mondial de brut après les Etats-Unis.

Chez Commerzbank, les analystes estimaient hier soir qu'?étant donné l'optimisme considérable dont les investisseurs spéculatifs font preuve, la marge d'appréciation du Brent apparaît de plus en plus élevée?.

Cependant le dollar, unique devise de négoce du brut, est depuis hier reparti à la baisse contre l'euro, son principal concurrent. En outre, les tensions géopolitiques qui émaillent l'Asie ces derniers temps ont pris une nouvelle dimension avec l'essai nucléaire mené par la Corée du Nord.

En effet, le directeur général de l'Agence internationale de l'Energie atomique, Yukiya Amano, a fait part 'de ses profonds regrets après l'annonce que la Corée du Nord avait mené un 3ème essai d'arme nucléaire', et ce 'malgré les appels de la communauté internationale'.

'Il s'agit sans nul doute d'une violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies', a ajouté M. Amano.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.