La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 383,21
    -467,07 (-2,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    527,58
    -9,31 (-1,73 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Pétrole : affectés par la faiblesse d'indices américains, les cours se replient

Pexels

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a cédé 1,09% à 84,98 dollars. Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en février, a lâché 0,87% à 79,48 dollars. Dans un premier temps, les cours du brut ont présenté une nette hausse de plus de 1%, les marchés étant "de plus en plus convaincus que l'abandon par la Chine de sa politique du zéro-Covid" allait "entraîner un fort redémarrage de l'activité économique et, par conséquent, stimuler la demande sur les marchés pétroliers mondiaux", a résumé Ricardo Evangelista, analyste pour ActivTrades.

Un scénario favorable aux prix du pétrole, puisque l'augmentation attendue de la demande de la Chine, premier importateur mondial de brut et l'entrée en vigueur imminente de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie le 5 février "pourraient générer une pénurie sur les marchés et déclencher une nouvelle escalade des prix", a-t-il poursuivi. Les investisseurs ont aussi été brièvement encouragés par le rapport de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) indiquant que la demande mondiale d'or noir devrait croître à un niveau record cette année.

La demande est attendue à 101,7 millions de barils par jour (mb/j), soit une hausse de 1,9 mb/j venue pour moitié de la Chine, a estimé l'AIE mercredi, relevant légèrement son estimation pour 2023 par rapport à son précédent rapport mensuel. Mais comme pour le marché boursier ou celui des changes, l'optimisme a été douché par les signes de ralentissement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Contentieux sur l'A350 : Airbus dénonce des entraves mises par Qatar Airways
Toujust : voici où ouvriront les premiers supermarchés de cette nouvelle enseigne
CAC 40 : la Bourse de Paris plombée par Wall Street, qui s'inquiète pour la croissance
Football : le PSG, 5e puissance financière d'un classement dominé par la Premier League
Twitter : après les licenciements, du mobilier vendu aux enchères