Marchés français ouverture 8 h 54 min

Le pétrole à 20 dollars: fortement endetté, le géant du schiste Occidental se met au régime sec

latribune.fr
 

Plus encore que pour les majors pétrolières, la chute des cours du brut représente une menace existentielle pour Occidental Petroleum. Fortement endettée, la société texane spécialisée dans le pétrole et le gaz de schiste, a annoncé mercredi d'importantes mesures d'économies. "Cela va nous aider à résister aux prix bas des matières premières et aux pressions macroéconomiques", justifie Vicki Hollub, sa PDG.

Lire aussi : Le pétrole à 20 dollars: Total va se serrer la ceinture

Baisse des salaires

Occidental va d'abord fortement réduire ses investissements, qui ne seront plus compris qu'entre 2,7 et 2,9 milliards de dollars en 2020. Initialement, la société projetait de dépenser plus de 5 milliards de dollars, en particulier pour poursuivre ses forages dans le bassin permien. Elle avait déjà revu à la baisse ses ambitions début mars. Elle table, par ailleurs, sur une baisse de 6% de sa production sur l'ensemble de l'année.

L'entreprise prévoit également d'accentuer la réduction de ses dépenses opérationnelles: au 1,1 milliard de dollars déjà prévu, s'ajouteront 600 millions d'économies supplémentaires. Cela passera notamment par une baisse des salaires des employés, pouvant atteindre jusqu'à 30%. La rémunération des équipes dirigeantes sera réduite de 68% en moyenne. Occidental espère ainsi ramener ses coûts de production à 7 dollars le baril, mais ne précise pas son point mort, le prix du brut qui lui permet d'être rentable.

Le schiste en péril

Retombé la semaine sous la barre des 20 dollars à New York (avant de repartir un peu à la hausse), le baril de pétrole n'avait plus évolué à de tels niveaux depuis 2002. En janvier, le brut cotait à plus de 60 dollars. Les cours sont victimes d'un double choc. Un choc de demande, d'abord, précipité par l'épidémie de coronavirus et ses conséquences sur l'économie. Un choc d'offre, ensuite,

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Le pétrole à 20 dollars: Total va se serrer la ceinture
Le baril de pétrole à 20 dollars: quelles conséquences ?
Pétrole: Riyad déclenche une guerre des prix, les cours s'effondrent
Coronavirus: la demande de pétrole pourrait baisser en 2020, une première depuis 2009
Aux États-Unis, la fièvre du pétrole de schiste est retombée
Krach pétrolier : les producteurs de schiste aux États-Unis résisteront-ils à l'assaut de la Russie ?