La bourse ferme dans 3 h 55 min
  • CAC 40

    6 721,27
    -12,42 (-0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 191,85
    +3,04 (+0,07 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1623
    -0,0023 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 802,20
    +5,90 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    54 235,29
    +1 508,90 (+2,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,65
    +0,89 (+1,06 %)
     
  • DAX

    15 582,79
    +39,81 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    7 235,35
    +30,80 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,3767
    +0,0008 (+0,06 %)
     

Pérou: le Premier ministre menace de nationaliser le champ de gaz de Camisea

·1 min de lecture
Le Premier ministre péruvien Guido Bellido à Lima, le 27 août 2021 (AFP/Ernesto BENAVIDES)

Le Premier ministre péruvien Guido Bellido a menacé dimanche de nationaliser l'immense champ de gaz naturel de Camisea, dans la région de Cusco, si le consortium international chargé de son exploitation n'accepte pas de renégocier la répartition des bénéfices.

"Nous demandons à la société qui exploite et commercialise le gaz de Camisea de renégocier la répartition des bénéfices en faveur de l'Etat, sinon nous opterons pour la récupération ou la nationalisation de notre champ", a déclaré M. Bellido sur son compte Twitter.

L'exploitation du champ de Camisea, dans le sud-est du Pérou, est entre les mains d'un consortium composé de capitaux américains, sud-coréens, algériens, argentins et espagnols.

"Nous devons avoir du gaz dans le pays qui soit accessible à ceux qui en ont le moins", a déclaré M. Bellido aux journalistes lors d'une réunion avec les organisations syndicales à Arequipa, déplorant également que son pays doive payer sa consommation à des "coûts internationaux".

"Dans ce gouvernement du peuple, nous nous engageons à apporter du gaz bon marché à tous les Péruviens. Toute renégociation se fera dans le strict respect de l'Etat de droit et en garantissant les intérêts nationaux. L'Etat et le secteur privé travaillent ensemble pour un Pérou meilleur", a tweeté dimanche soir le président Pedro Castillo.

Selon le gouvernement, plus de 1,2 million de foyers reçoivent actuellement du gaz naturel, soit un sixième des foyers péruviens.

Le Pérou exporte du gaz naturel liquéfié vers le Mexique, la Chine, le Japon, la Corée du Sud et certains pays européens. Camisea est l'une des plus grandes réserves d'Amérique du Sud.

cm/lm/oaa/jlo/ybl

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles