Cette pépite tricolore de l'aéronautique risque de passer sous pavillon chinois

Jean-Marie MAILLET/Adobe Stock

Une nouvelle pépite tricolore va-t-elle passer sous pavillon chinois ? C’est ce que nous apprend BFM TV, le 5 mai 2023. Une entreprise savoyarde, qui a investi des millions d’euros pour développer un hydravion biplace à foils lui permettant de se poser sur terre, sur neige et sur une mer agitée, pourrait passer dans le giron asiatique. Ainsi, Lisa Airplaines a été mise en liquidation judiciaire il y a un an, faute de contrats, de financement et de certification. La société Zhejiang Xingxue General Aviation Industry R&D a récupéré la timbale pour 90.000 euros après la décision du tribunal de commerce d’Annecy.

Gabriel Terrasse, PDG de L'Hydroptere 2.0, ne l’entend pas de cette oreille-là. Lui aussi s’était positionné pour récupérer l’entreprise liquidée. Même si "sur le fond, il n’y a rien à dire", reconnaît le chef d’entreprise, c’est surtout "une question de souveraineté" qui se pose, selon lui. Estimant la décision du tribunal de commerce d’Annecy étonnante, il a déposé un recours en justice auprès de la cour d’appel de Chambéry. La décision sera rendue le 1er juin. Pour obtenir un avis favorable, Gabriel Terrasse a proposé de s’aligner sur l’offre formulée par la société chinoise.

Le patron veut relancer la pépite tricolore et son programme Akoya : "Ces foils augmentent la plage d'utilisation de cet hydravion, on peut aller bien plus loin qu'un appareil sportif de luxe. Nous travaillons avec des anciens d'Airbus prêts à relancer le programme Akoya", a-t-il assuré auprès de BFM (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La société française de recharge électrique Driveco lève 250 millions d'euros de fonds
Cosem : enquête ouverte sur ces centres de santé financés par des fonds publics à la gestion trouble
Grande distribution : Leclerc grappille des parts de marché, Casino chute encore
Le Taïwanais ProLogium choisit la France pour implanter son usine de batteries
Bourse : “avant l’inflation aux Etats-Unis, les actions sont sous un obstacle majeur”