Marchés français ouverture 7 h 8 min
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    28 030,94
    +103,57 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,1283
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    44 973,26
    +1 559,37 (+3,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 313,86
    +53,71 (+4,26 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     

Pénurie de voitures neuves: Volkswagen France mise sur la vente d'électriques, au détriment de la Golf

·2 min de lecture

Les délais de livraisons vont de six mois à un an sur une Golf neuve. Son équivalente électrique, l'ID3, est livrable en revanche dès janvier. Le groupe Volkswagen lui donne la priorité ainsi qu'aux modèles de haut de gamme.

Manque de voitures à cause de la pénurie de semi-conducteurs? "Le groupe privilégie le haut de gamme , Porsche, Bentley, à fortes marges mais aussi… Les modèles électriques", affirme sans ambages à Challenges Xavier Chardon, président du directoire de Volkswagen Group France. Résultat: une est livrable dès janvier. En revanche, la Golf, son homologue thermique, requiert… six à neuf mois de délai en essence ou diesel, tout comme un SUV Tiguan. Et c’est encore pire pour une Golf ou un Tiguan hybrides rechargeables, où le délai passe à un an! En cause: la demande, très forte, pour ces modèles, plus que pour les électriques. Mais aussi le fait que lesdits rechargeables sont globalement moins prioritaires que les électriques, dans la politique du constructeur d’allocation des composants électroniques. La familiale de gamme moyenne Skoda Octavia, quelle que soit la motorisation, requerra, elle aussi, de la patience: un an environ, en essence, diesel, ou rechargeable.

Prix en forte hausse

Avec cette promotion des électriques et les énormes délais sur les rechargeables, les premiers comblent leur retard sur les seconds. Le constructeur allemand affirme que, dorénavant, "les électriques représentent 9% de nos ventes en France, les hybrides rechargeables 11%, les diesels étant redescendus à 24%". Ca, c’est pour les voitures particulières. En revanche, les utilitaires restent, eux, "diésélisés à 98%". La pénurie de semi-conducteurs mais aussi les choix du groupe de Wolfsburg ont du coup entraîné une hausse du prix de vente moyen des véhicules, qui "frise les 30.000 euros pour la marque , en hausse de 3% en un an, de 9% sur deux ans". Il est vrai que, sur le marché tricolore, l’augmentation générale des prix (tous constructeurs confondus) est de 12%, selon IHS ! Le manque de composants et l’électrification forcée –les véhicules électriques étant plus onéreux– auront largement contribué à… dégarnir le portefeuille des automobilistes.

"Au troisième trimestre, nous avons perdu q[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles