Publicité
La bourse ferme dans 2 h 15 min
  • CAC 40

    7 896,51
    +84,42 (+1,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 847,13
    +71,82 (+1,50 %)
     
  • Dow Jones

    38 612,24
    +48,44 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    2 035,10
    +0,80 (+0,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 349,48
    +33,46 (+0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,38
    -0,53 (-0,68 %)
     
  • DAX

    17 382,35
    +264,23 (+1,54 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,25
    +19,74 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    15 580,87
    -49,91 (-0,32 %)
     
  • S&P 500

    4 981,80
    +6,29 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,52 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 742,95
    +239,85 (+1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,2623
    -0,0015 (-0,12 %)
     

La pénurie de talents reste une préoccupation importante alors qu'un nombre croissant d'entreprises adoptent l'analyse des données et doivent repenser leurs stratégies de déploiement et de reconversion

Les progrès réalisés dans le domaine de l'IA entraîneront une hausse des dépenses en 2024, selon les prévisions de l’enquête de marché menée auprès des professionnels de l’informatique

TORONTO, January 24, 2024--(BUSINESS WIRE)--Pour la deuxième année consécutive, il existe toujours une préoccupation croissante quant à la disponibilité de talents qualifiés pour répondre aux besoins du domaine en plein essor de l’IA et de l’analyse de données, selon les prévisions de l’enquête de marché 2024 d'Adastra auprès des spécialistes des données. Dans l’ensemble, près de 77 % des professionnels des données au Canada estiment que la pénurie de talents se poursuivra tout au long de 2024, soit une augmentation de 13 % par rapport à l'enquête de 2023 (68 %). Les mêmes estimations passent à 83 % pour les répondants travaillant actuellement au sein d’une entreprise de taille moyenne (entre 200 et 500 employés).

La vitesse d’adoption de l’analyse des données et de l’IA a accéléré l’aggravation de la pénurie de talents dans deux domaines spécifiques : les travailleurs de première ligne, qui ont la capacité de copiloter de nouveaux outils, stratégies et programmes analytiques, et les analystes/scientifiques de données capables de coordonner ces activités et de continuer à identifier des perspectives pertinentes dans un cadre d’affaires.

« Nous avons observé une accélération de l’activité d’analyse de données dans tous les segments verticaux, ce qui a entraîné une pénurie croissante de talents et un retard dans les projets au sein des départements informatiques », déclare Rahim Hajee, CEO pour l'Amérique du Nord, Adastra. « En plus de la pénurie de talents qualifiés, le défi dans de nombreuses entreprises consiste à convertir les mentalités et les processus de synergie traditionnels. Cela passe par l’habilitation des effectifs via une reconversion, permettant à un plus grand nombre d'employés de participer par le biais d’un environnement logiciel pas ou peu codé. »

À l’instar des prévisions de 2023, 87 % des répondants considèrent l’utilisation des données comme un facteur de différenciation concurrentiel, tandis que seulement 45 % des répondants pensent que davantage d’emplois seront créés grâce à l’IA en 2024 (contre 58 % des répondants aux États-Unis qui estiment que davantage d’emplois seront créés en 2024).

« La plupart des entreprises ont pris conscience de l’importance des données pour leur bon fonctionnement et leur réussite financière », déclare Dmitry Krass, codirecteur académique, programme Master of Management Analytics à l’Université de Toronto, Rotman School of Management. « Ce n’est pas le nombre de personnes formées qui pose un problème, mais plutôt les compétences mises en valeur par la formation. Un scientifique des données qui ne comprend pas parfaitement les processus d'entreprise ne peut pas apporter de valeur. »

À une époque où la productivité du travail continue de diminuer, 90 % des répondants estiment que l’optimisation des données permet aux employeurs de redéployer du personnel vers des tâches plus pertinentes et productives. Pour les entreprises qui utilisent actuellement ChatGPT ou un autre LLM, 45 % des répondants canadiens ont attribué un score supérieur à neuf sur dix sur l'échelle de valeur consistant à savoir si les plateformes d’IA générative permettent des économies de coûts.

Une augmentation notable des dépenses est attendue, ainsi qu'une progression continue de l’IA en 2024, avec près de 76 % des répondants canadiens qui dépenseront davantage en analyse de données cette année, et 85 % aux États-Unis. Et près de 92 % des répondants dans tous les secteurs travailleront davantage avec l’IA en 2024.

Avec une nouvelle réglementation gouvernementale sur l’IA à l’horizon, près de 63 % des répondants canadiens anticipent des contrôles plus stricts et de possibles freins aux développements de l’IA, contre 72 % aux États-Unis.

« Il ne fait aucun doute que l’environnement réglementaire mondial est sur le point de changer », déclare Hajee. Le défi pour les entreprises en 2024 est de trouver l’équilibre entre la confidentialité des données, la réglementation de l’IA et les nouveaux développements de produits. Le fait de disposer aujourd’hui d’un solide modèle de gouvernance les placera immanquablement sur le chemin de la croissance pour l’année à venir et au-delà. »

Près de 62 % des répondants utilisent génération augmentée de récupération (RAG), un processus dans lequel les entreprises utilisent souvent des informations exclusives pour améliorer l’expérience client via un agent conversationnel. Si les systèmes ne disposent pas des protections appropriées, les acteurs malveillants peuvent effectuer des requêtes à répétition jusqu’à ce qu’ils accèdent aux principales API de l'entreprise. Les vulnérabilités de la RAG et d'autres LLM sont la raison pour laquelle 73 % des répondants estiment que l’utilisation des plateformes LLM crée un risque accru d’incident de cybersécurité.

L'enquête en ligne a été menée par Forum Research entre les 12 et 16 décembre 2023 auprès de 898 professionnels de l’informatique au Canada (327) et aux États-Unis (571) et est considérée comme exacte à +/- 3,3 pour cent 19 fois sur 20. Pour les résultats complets de l’enquête, y compris les ventilations régionales (https://adastracorp.com/insights/adastras-data-professionals-market-survey-forecast/).

Autres faits saillants de l’enquête

  • Plus de 3 répondants sur 4 (75,5 %) utilisent régulièrement ChatGPT pour créer du contenu pour des présentations.

  • 54 % des répondants connaissent des personnes au sein de leur entreprise qui génèrent du code sur ChatGPT (contre 77 % aux États-Unis).

  • 75 % des répondants canadiens déclarent que leurs entreprises ont adopté une politique en filigrane identifiant la source de tous les contenus créés à l’aide d’une plateforme LLM (contre 90 % des répondants américains).

  • 52 % des répondants estiment qu’ils sont terriblement en retard sur leurs concurrents en matière d’analyse de données, en légère hausse par rapport à 2023 (51 %).

  • Plus des trois quarts (78 %) des répondants estiment que le public craint toujours l’impact que l’IA pourrait avoir sur la société.

  • 85 % des répondants pensent que l’IA fonctionne mieux comme un outil dans le contexte plus large d’une stratégie d’analyse de données.

  • 43 % des répondants sont tout à fait d’accord pour dire que l’intégration de plateformes d’IA générative constitue un avantage concurrentiel de premier plan pour leur entreprise (score de 9 ou 10 sur une échelle de 1 à 10), une proportion qui passe à 57 % des répondants dans les grandes entreprises avec plus de 1 000 employés.

À propos d’Adastra

Depuis plus de deux décennies, Adastra Corporation transforme les entreprises en leaders numériques, en aidant les entreprises à innover, à atteindre l’excellence opérationnelle et à créer des expériences client inoubliables, tout cela grâce au pouvoir de leurs données. À la pointe de l’intelligence artificielle, des données, du cloud, du numérique et des services de gouvernance, Adastra fournit des solutions aux entreprises pour tirer parti de données qu’elles peuvent contrôler et auxquelles elles peuvent faire confiance, les connectant à leurs clients - et leurs clients au monde entier.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240124372905/fr/

Contacts

Hugh Mansfield
hugh@mansfieldteam.com
416-918-4791

Sarah Haney
Sarah@mansfieldteam.com
647-460-2029