Marchés français ouverture 8 h 54 min
  • Dow Jones

    34 548,53
    +318,19 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 632,84
    +50,42 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    29 331,37
    +518,77 (+1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2066
    +0,0057 (+0,47 %)
     
  • HANG SENG

    28 637,46
    +219,46 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    46 685,66
    -764,25 (-1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 468,60
    -2,81 (-0,19 %)
     
  • S&P 500

    4 201,62
    +34,03 (+0,82 %)
     

Pénurie de syndics : un danger pour les copropriétés !

·1 min de lecture

Il y a longtemps que les écoles spécialisées dans la formation des futurs professionnels de l’immobilier sont confrontées à ce problème : les jeunes ou les moins jeunes qui choisissent ce secteur d’activités sont bien rares à se destiner au métier de syndic de copropriété. En moyenne constante depuis des années, les quelques établissements qui se partagent la mission de façonner les talents pour l’aménagement, la promotion, ma transaction, la gestion n’enregistrent guère plus de 5% de leurs diplômés qui veulent devenir gestionnaires d’immeubles collectifs. Les mauvaises années, l’étiage est à 2% d’une promotion de bachelor (bac+3) ou de mastère (bac+5). Dans l’enseignement public, les universités ne font pas mieux : les licences professionnelles ou les cycle master ne parviennent pas davantage à faire lever des vocations de syndic.

Diagnostic et proposition de remèdes.

On entend d’abord que le métier est tellement difficile qu’il rebute les candidats à son exercice. Trop de servitudes, horaires avec les conseils syndicaux et les assemblées générales tardives, trop de pression, trop de tensions, trop d’agressivité des copropriétaires. Il est clair que les discours de la profession elle-même sur elle-même accréditent cette analyse: on aurait bien du mal à trouver des verbatims de responsables immobiliers présentant ce métier comme agréable. La communauté professionnelle ne succombe-t-elle pas à la tentation de ne montrer que la face sombre du métier ? Tous les grands métiers ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rénover les passoires thermiques avant 2028, “un vœu pieux” selon le patron de Laforêt immobilier
DPE, garanties loyers impayés... les bons choix pour investir dans l'immobilier
Crédit immobilier : les meilleurs taux d'emprunt dans votre région
Copropriété : les AG dématérialisées possibles jusqu’à l’automne
Régime réel ou abattement forfaitaire ? Bailleurs, voici les cas où vous devez pencher vers l’une ou l’autre fiscalité