La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 813,64
    +72,49 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 284,47
    +57,76 (+0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,01
    +505,60 (+1,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,1590
    -0,0024 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    53 999,79
    -1 281,85 (-2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 502,17
    -2,98 (-0,20 %)
     
  • S&P 500

    4 583,35
    +16,87 (+0,37 %)
     

Pénurie de semi-conducteurs: Faurecia révise à la baisse ses objectifs 2021

·2 min de lecture

Le groupe d'équipement automobile Faurecia a annoncé ce jeudi revoir ses objectifs financiers à la baisse en raison de la pénurie de semi-conducteurs.

a annoncé ce jeudi 23 septembre , le cabinet spécialisé IHS Markit ayant en effet dit s'attendre à une production automobile mondiale inférieure à ses précédentes prévisions au second semestre, en raison de la pénurie de semi-conducteurs.

Faurecia, qui avait confirmé en juillet dernier tabler pour 2021 sur 16,5 milliards d'euros de ventes et une marge opérationnelle d'environ 7%, annonce dans un communiqué qu'il vise désormais 15,5 milliards de chiffre d'affaires pour l'exercice et une marge comprise entre 6 et 6,2%.

Cette révision fait suite à l'annonce, il y a une semaine par le cabinet IHS Markit, d'une "révision majeure" de ses prévisions pour la production automobile mondiale au cours du second semestre 2021, en raison d'"un impact plus important qu'attendu de la pénurie de semi-conducteurs qui génère une forte volatilité dans les programmes de production des constructeurs automobiles", selon le communiqué.

Une production automobile en baisse

Ainsi, IHS Markit - "notre référence pour l'industrie" met en avant Faurecia - table désormais sur 34,5 millions de véhicules sur le second semestre, contre 39,3 millions initialement, indique Faurecia. Au total, pour l'ensemble de l'année 2021, la production automobile est ainsi revue à la baisse par le cabinet à 72 millions de véhicules, contre 76,8 millions selon sa précédente prévision du mois d'août. Or, les perspectives de Faurecia étant "explicitement basées" sur ces hypothèses initiales, le groupe se dit contraint de réviser ses perspectives financières "afin de refléter la réduction sévère de production automobile mondiale à 72 millions de véhicules sur l'ensemble de l'année 2021".

Faurecia rappelle qu'en 2020, "avec une production automobile mondiale similaire (71 millions de véhicules) et des ventes de 14,5 milliards d'euros", il avait généré une marge opérationnelle de 2,9%.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles