Marchés français ouverture 2 h 40 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 481,31
    +157,97 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1777
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    24 765,45
    +97,60 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    40 603,74
    -691,36 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 223,99
    -9,29 (-0,75 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Pénurie de puces: catastrophique car l'électronique pèse 20 à 30% du coût d'une voiture

·2 min de lecture

La pénurie de puces va faire perdre 6 millions de voitures dans le monde sur neuf mois. Or, l'électronique envahit le moteur, mais aussi les réservoirs, les pare-chocs, les phares... c'est jusqu'à 30% de la valeur d'une voiture.

La crise des semi-conducteurs s’aggrave. "Elle générera sur neuf mois un manque à produire de six millions de véhicules dans le monde, soit 10% de la production automobile", insiste Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo au salon de la mobilité à Munich. "On a perdu 220.000 véhicules au premier semestre. Et ça va être très difficile à compenser au troisième trimestre", assure pour sa part Gilles Le Borgne, directeur de l’ingénierie de Renault, dont les Dacia Sandero exigent désormais quatre mois de délai de livraison. En août dernier, Stellantis (PSA et FCA) avait annoncé un manque à produire sur l’année de 1,4 million de véhicules. Cette pénurie, , notamment les ordinateurs, la forte reprise après la pandémie et, en même temps, l’épidémie persistante en Asie du Sud-Est, plombent la reprise de l’industrie auto mondiale.

D’où la question-clé: mais peut-on finalement réduire la dépendance vis-à-vis des composants électroniques? Réponse claire et nette: absolument pas! Et cette dépendance va exploser dans les années à venir. L’électronique représente ainsi "15% du prix de revient d’une voiture thermique", explique Gilles Le Borgne. Soit 1.500 euros par voiture. Une estimation basse pour Thierry Campenon, directeur du développement et des ventes des systèmes à carburant de Plastic Omnium. L’électronique, c’est "20 à 30% du coût de revient en moyenne", renchérit-il. Sur une , "on est déjà à 30%". Logique: "il y a déjà sept fois plus de lignes de code sur ces voitures que dans un Boeing 777", estime-t-il!

Les deux-tiers du coût sur la chaîne de traction

Sur une voiture électrique, l’électronique de puissance - ce qui fait fonctionner le moteur -, représente dorénavant "les deux-tiers du coût" de la seule chaîne de traction, soit "1.200 euros en moyenne", estime Philippe Brunet, directeur de l’ingénierie mécanique de Renault. C'est "encore la moitié sur un modèle hybride rechargeable, mais c'était à peine 5% sur un modèle à essence", d'après Geoffrey Bouquot, directeur de la [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles