La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 071,85
    -202,02 (-0,67 %)
     
  • Nasdaq

    11 126,21
    -22,43 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9814
    -0,0071 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 517,09
    -240,51 (-1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,84
    -5,28 (-1,14 %)
     
  • S&P 500

    3 763,00
    -20,28 (-0,54 %)
     

Pénurie de main-d'oeuvre: Pôle emploi à la rescousse des entreprises pour recruter

B. Delessard pour Challenges

REPORTAGE - Dans la Glass Vallée au Tréport (Normandie), un bassin industriel spécialisé dans la confection de flacons de parfum, les entreprises ont toutes les peines du monde à recruter. Alors elles se tournent vers Pôle emploi pour trouver des candidats, souvent des chômeurs de longue durée qu'il faut former.

Dans la banlieue du Tréport en Normandie, le chef d’entreprise Maxime Bazire, à la tête de la fleurissante chocolaterie Maison Maxime, a trouvé une solution pour recruter. Se faire aider par Pôle emploi. "J’ai pu embaucher quatre personnes depuis le début de l’année", explique-t-il. Une prouesse dans la région où le taux de chômage est de 6,9% et où : d’après l’enquête annuelle de Pôle emploi, , 62,2% des projets de recrutement sont jugés difficiles en Normandie. Ce qui a le don de courroucer ce patron à la carrure trapue et au franc-parler incisif: "Depuis le Covid, les gens n’ont plus envie de travailler", lâche-t-il un peu désabusé, lui qui a dû, cet été, repousser d’un mois l’ouverture d’un magasin à Rouen car il n’arrivait pas à trouver des vendeurs.

Comme lui, beaucoup de chefs d’entreprise comptent sur qui vise à indemniser quand la conjoncture économique est bonne. A commencer par le premier d’entre eux, : "On a un système d’assurance chômage qui, quand l’économie va bien, n’incite pas à reprendre un emploi. Dans un certain nombre de cas, ne pas travailler ou travailler en alternance avec des périodes de non-travail, est plus intéressant financièrement." Le projet de loi va être examiné à l’Assemblée nationale début octobre à l’occasion de la rentrée parlementaire.

L'aide bienvenue de Pôle emploi

En attendant les effets ou non d’une telle réforme, l’entrepreneur Maxime Bazire se démène depuis le début de l’année pour embaucher et ainsi continuer à faire grandir son business. Annonces sur les jobboards, recours à des agences d’intérim… Il a tout essayé avec plus ou moins de succès. Puis un jour il a vu débarquer dans ses locaux Antoine Houyelle, un jeune conseiller entreprise de Pôle emploi: "Pourquoi ne pas accepter la main tendue par Pôle emploi? avance-t-il. J’y ai trouvé une oreille attentive. Et pour être franc, je ne savais même que cet opérateur public avait des conseillers chargés d’aller voir les entreprises pour les aider à recruter." Peu connu, [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi