Marchés français ouverture 1 h 50 min
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 424,92
    +250,94 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    0,9689
    -0,0050 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    17 466,89
    +216,01 (+1,25 %)
     
  • BTC-EUR

    20 207,13
    +697,78 (+3,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    446,81
    +18,03 (+4,20 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     

Pénurie d’énergie : les voitures électriques menacées de coupure cet hiver

Image © ROMAIN DOUCELIN/SIPA

RTE recommande d’empêcher la recharge des véhicules électriques à certaines heures, en cas de pénurie d’énergie. Tirée de son contexte, cette simple recommandation nourrit la rumeur persistante d’une mise en panne de nos voitures au creux de l’hiver.

“L’usage des bornes de véhicule électrique présentes dans les parkings des immeubles tertiaires pourraient être restreint à une utilisation d’urgence entre 8 heures et 13 heures et entre 18 heures et 20 heures”, écrit RTE, le gestionnaire français du Réseau de Transport de l’Électricité écrit dans son rapport intitulé “Perspectives pour le système électrique pour l’automne et l’hiver 2022-2023". Il ne s’agit certes là que d’une simple recommandation, mais quelques esprits échauffés ont voulu la monter en épingle pour faire jaser, au risque d’attiser les craintes déjà poignantes des Français en matière de sécurité énergétique. La rumeur est d'autant plus crédible que l'État de Californie a demandé aux automobilistes de ne pas recharger leur voiture en journée, pour cause de réseau de distribution mis à mal par la canicule.

Cette recommandation de RTE remonte au 14 septembre, jour de la , sous le slogan “chaque geste compte”. Dans son rapport, RTE envisage un scénario catastrophe de “perte de contrôle totale du système électrique” qui “ne peut être totalement exclu”, mais qu’un effort collectif d’économie d’énergie pourrait suffire à écarter. Du bon sens, donc.

Programmer la recharge des véhicules permet de profiter des heures creuses et de soulager le réseau

Selon RTE, il suffirait de “baisser la consommation nationale de 1 à 5 % dans la majorité des cas, et jusqu’à 15 % dans les situations météorologiques les plus extrêmes” pour éviter la grande panne de courant. Or, c’est précisément dans ce cadre d’une “situation météorologique extrême” (qui mettrait à plus rude épreuve le système de distribution de l’énergie électrique) que RTE recommande de ne plus alimenter les bornes de recharge des véhicules électriques dans les immeubles du tertiaire au moment des deux pics quotidiens de la consommation électrique.

Lire aussi

Et encore ! Cette interruption de service ne serait demandée aux gestionnaires de bornes publiques qu’après émission d’un “préavis de trois jours pré[...]

Lire la suite sur challenges.fr