La bourse ferme dans 6 h 56 min
  • CAC 40

    4 740,90
    -75,22 (-1,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 071,02
    -34,23 (-1,10 %)
     
  • Dow Jones

    27 685,38
    -650,19 (-2,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1820
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 900,40
    -5,30 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    11 103,03
    +1,73 (+0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,93
    -2,49 (-0,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    38,70
    +0,14 (+0,36 %)
     
  • DAX

    12 074,87
    -102,31 (-0,84 %)
     
  • FTSE 100

    5 762,92
    -29,09 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    11 358,94
    -189,34 (-1,64 %)
     
  • S&P 500

    3 400,97
    -64,42 (-1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,3020
    -0,0000 (-0,00 %)
     

La péninsule Antarctique vit son année la plus chaude depuis plus de 30 ans

·1 min de lecture

L'année 2020 est la plus chaude jamais enregistrée dans la péninsule Antarctique, au nord du continent Antarctique, au cours des trois dernières décennies, révèle une étude de l'Université de Santiago du Chili publiée vendredi, qui juge ce constat "alarmant".

Quatre vagues de chaleur 

"Les températures dans toute la péninsule Antarctique ont été supérieures de plus de 2°C aux valeurs habituelles", a expliqué Raul Cordero, climatologue et chef du Groupe de recherche Antarctique de l'université de Santiago (Usach), dans un communiqué publié par l'Institut Antarctique chilien (Inach). "Dans l'extrême nord de la péninsule Antarctique, la température moyenne a jusqu'à aujourd'hui été supérieure à zéro degré. Cela ne s'était pas produit depuis 31 ans", a ajouté Raul Cordero.

Il juge ce constat "alarmant" car cela pourrait indiquer que le rythme rapide de réchauffement observé dans la région à la fin du XXe siècle, et qui avait diminué au cours des deux dernières décennies, est en train de reprendre. Selon les mesures effectuées par une équipe de recherche de la station météorologique située sur l'île du Roi George, quatre vagues de chaleur se sont produites : deux en été austral, une en automne et la dernière au milieu de l'hiver. Au total, 34 journées ont été considérées comme extrêmement chaudes.

Les bases scientifiques et militaires de plusieurs pays

Pendant l'hiver austral, lorsque les températures sont normalement les plus froides, le thermomètre a affiché jusqu'à 5 degrés, empê...


Lire la suite sur Europe1