La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    42 020,90
    -8 443,18 (-16,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Pénibilité du travail: quels sont les seuils indiqués dans le Code du travail?

·2 min de lecture

PRATIQUE - Les employeurs sont soumis à une obligation générale de sécurité. Ils doivent donc évaluer précisément les risques professionnels auxquels sont exposés leurs salariés.

La pénibilité au travail se définit par une exposition qui dépasse certains seuils à des facteurs de risque professionnels. Lorsque les seuils sont dépassés, réduisant la , la loi propose plusieurs mécanismes de compensation.

Quels sont les différents facteurs de risque définis par le Code du travail?

Le Code du travail prévoit dix facteurs de risque, qui se répartissent en trois groupes: les contraintes physiques marquées, les rythmes de travail, et l'environnement physique agressif. Les contraintes physiques marquées regroupent les postures pénibles, c'est-à-dire toutes les positions qui forcent trop sur les articulations. Elles comprennent également les manutentions manuelles de charges, qui exigent des efforts physiques importants (poussée, traction, levage...). Il y a aussi les vibrations mécaniques transmises au corps par des machines.

Les rythmes de travail regroupent le travail répétitif sollicitant les différents membres du corps de manière répétée, ainsi que le travail de nuit. Ces facteurs de risque comprennent également le travail en équipes successives alternantes.

Enfin, l'environnement physique agressif désigne tous les travaux effectués dans un bruit ou dans une température extrêmes. Il concerne également les travaux réalisés dans un milieu hyperbare, ainsi que tous les agents chimiques dangereux qui peuvent avoir de graves conséquences sur la santé des salariés.

Quel que soit le facteur de pénibilité auquel sont exposés les salariés, .

Quels sont les seuils associés à ces facteurs de risque?

Pour dépasser le seuil de pénibilité, les activités réalisées en milieu hyperbare doivent concerner au moins 60 interventions par an, avec une intensité minimale de 1.200 hPa. Concernant les températures extrêmes, le salarié doit y être exposé au moins 900 heures par an: , ou bien inférieures ou égales à 5 degrés Celsius. Quant aux bruits extrêmes, ils doivent se faire entendre au moins 600 heures par an. Par ailleurs, pour dépasser le seuil de pénibilité lors d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles